Gabon: Makokou - Trois trafiquants d'ivoire arrêtés par la police judiciaire

17 Janvier 2020

Boris N S, Jean Valentin M et Régis B, tous de nationalité gabonaise, ont été interpellés par les agents de la Police Judiciaire et les Eaux et Forêts dans la cours d'un motel de la ville de Makokou, dans la journée du mardi 14 janvier 2020, en possession de deux défenses d'éléphant.

Mardi 14 janvier 2020 aux environs de 9 heures, une information portant sur une transaction d'ivoire dans la ville de Makokou (province de l'Ogooué-Ivindo) a été donnée par une source anonyme. Aussitôt, une équipe polyvalente composée des agents de la Police Judiciaire et ceux des Eaux et Forêts s'est immédiatement rendue sur les lieux. L'opération était appuyée par les juristes de l'ONG Conservation Justice.

Arrivée à l'endroit indiqué, l'équipe s'est déployée en sécurisant d'abord le périmètre. Durant 4 heures d'observation, les agents ont remarqué plusieurs tours d'un véhicule de marque Toyota aux couleurs des taxis de la ville.

A 15 heures 30 mn précise, ce même taxi va réapparaitre et s'introduire dans la cours d'un motel. Trois individus à bord en sont descendus avec un sac de riz dont le contenu semblait douteux. Sans tarder, les agents ont lancé l'assaut. Ils ont immobilisé les trois suspects avec leur bagage. Leur sac contenait deux pointes d'ivoire. Menottés, Boris N S, Jean Valentin M et Régis B ont été conduits au poste de police. Boris N S est d'ailleurs un récidiviste arrêté et condamné il y a quelques années à Franceville pour trafic d'ivoire. Et il venait d'être libéré de prison pour une affaire de trafic de cannabis.

En attendant la suite de la procédure, les trois hommes sont en garde à vue dans les locaux de la Police Judiciaire. Conformément au nouveau Code pénal, ces derniers risquent jusqu'à 10 ans d'emprisonnement pour détention et commercialisation d'ivoire, alors que la peine n'était que de six mois de prison il y a six mois.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Gabonews

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.