Sénégal: Pilotage du dialogue national - Famara Sagna bloque la presse

17 Janvier 2020

Le président du Comité de pilotage du dialogue national s'est encore illustré hier, jeudi 16 janvier, lors de la reprise des rencontres dudit comité.

Deux jours après le fiasco noté, le mardi 14 janvier dernier, lors de sa première rencontre avec les autres acteurs du Comité de pilotage du dialogue national du fait de sa décision unilatérale (puisque c'est lui-même qui l'a affirmé) de procéder à la cooptation de 40 nouveaux membres dudit comité sans au préalable informé les autres acteurs qui sont partie prenante à ces pourparlers convoqués par le chef de l'Etat, Big Fam a sévi encore hier.

Mais, cette fois-ci, c'est contre les acteurs de la presse que l'ancien baron du Parti socialiste a décidé d'imposer son autorité. En effet, contactés pour les besoins de la couverture médiatique de cette rencontre comme ce fut le cas lors de la précédente rencontre, des journalistes se sont vus interdire l'accès à la salle de conférence du Building administratif Mamadou Dia au 10e étage où était prévue la rencontre par des Gendarmes en faction qui ont dit avoir reçu l'ordre de ne pas laisser entrée la presse.

Conséquence : les acteurs des medias ont dû vaquer à d'autres occupations que la couverture de la deuxième séance du Comité de pilotage du dialogue national.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.