Sénégal: Invité de RFI, Sonko «clashe» encore le dialogue national - «Cela va aboutir à une distribution des gateaux, à un gouvernement d'union nationale»

17 Janvier 2020

Le leader de Pastef/Les patriotes campe sur sa position par rapport au dialogue national dont la seconde rencontre s'est tenue hier, jeudi 16 janvier, sous l'égide de Famara Ibrahima Sagna.

Invité de Radio France internationale, Ousmane Sonko a indiqué au sujet des raisons de son refus de prendre part à cette concertation appelée par le chef de l'Etat, qu'il ne voyait pas la pertinence de son organisation.

Poursuivant son propos, l'ancien candidat malheureux classé troisième lors de l'élection présidentielle de février 2019 a expliqué que le dialogue pourrait «brouiller nos positions » dans la mesure, ajoute-t-il, que «cela va aboutir à une distribution des gâteaux, à un gouvernement d'union nationale etc. Nous ne sommes pas preneurs».

Interpellé par ailleurs sur son combat politique, l'ancien Inspecteur des impôts radié de la Fonction publique dira incarner l'opposition radicale. «On est nés dans la radicalité. Nous, nous venons pour nous opposer et nous opposer fermement. Non pas à un homme, mais à un système. Vous avez au Sénégal des gens qui ont travaillé avec le président Senghor, qui ont travaillé avec le président Diouf, qui ont travaillé avec le président Wade et qui, aujourd'hui, sont encore responsabilisés par le président Sall, alors qu'ils sont d'idéologies totalement différentes.

Notre classement volontaire dans cette rubrique d'opposition radicale, ce n'est pas par rapport à Macky Sall. Tant qu'on focalisera le débat sur un homme, on va faire des alternances, mais on ne fera pas dans l'alternative» a déclaré le leader des Patriotes qui précise au sujet des objectifs de son parti Pastef/Les Patriotes qui vient de fêter ses six ans d'existence que «nous allons continuer le travail, mais nous allons aussi beaucoup travailler à structurer ce parti pour nous doter d'un appareil politique et d'une machine électorale».

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Sénégal

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.