Sénégal: Qualification aux métiers de l'industrie pétrolière - 25 apprentis techniciens s'engagent

17 Janvier 2020

De jeunes techniciens sénégalais au nombre de 25 sélectionnés par British Petroleum Company (BP) dans la production, la mécanique, l'industrialisation et l'électricité devraient être opérationnels dès 2022 sur les installations en mer dans le cadre de l'exploitation pétrolière et gazière.

Le ministre du Pétrole et des énergies, Mouhamadou Makhtar Cissé, a procédé hier, jeudi 16 janvier, au lancement du programme de formation des apprentis techniciens sélectionnés pour participer à un programme pluriannuel au terme duquel, ils devront être prêts à travailler sur les installations en mer dans le cadre du projet GTA.

Géraud Moussarie, directeur de BP Sénégal a déclaré à cet effet: «Nous imaginons un avenir prometteur pour l'industrie du gaz au Sénégal. Il est important que ces jeunes apprentis techniciens reçoivent une excellente formation afin qu'ils puissent jouer le rôle historique de précurseurs sur les installations de cette envergure dans leur propre pays». M. Moussarie de susciter l'espoir: «Ce n'est que le début d'une initiative sur le long terme. Notre objectif consiste également à développer la capacité des pays à offrir un programme de formation accrédité au niveau international, en vue de l'admission future de techniciens nationaux».

Le ministre magnifiant l'option de BP, a d'abord salué la vision du président de la République Macky Sall qui, dira-il, «dès l'annonce des premières découvertes pétrolières et gazières a pris l'initiative de créer l'Institut national du pétrole et gaz pour répondre au besoin de formation de la jeunesse sénégalaise afin qu'elle puisse intégrer le milieu sélectif de l'industrie pétrolière».

A l'horizon 2035, poursuit-il: «Le chef de l'Etat souhaiterait que plus de la moitié de la chaine de valeur des hydrocarbures soit sénégalaise. Autrement dit, un taux de 50% de contenu local est visé dans les 15 prochaines années. Et pour ce faire, il nous faut beaucoup investir dans l'apprentissage professionnel, la formation et la capitalisation de nos ressources humaines».

Enfin aux futurs techniciens, il dira: «vous pouvez être fiers de vous. Après la sélection de 22 jeunes ingénieurs qui finissent aujourd'hui (hier) leur formation à l'Inpg, vous serez les premiers de votre génération à participer à la construction de notre industrie naissante dans le secteur du gaz et du pétrole. Donc, gardez à l'esprit tout au long de votre parcours que vous n'êtes pas seulement des employés de BP, mais aussi des ambassadeurs du Sénégal... ».

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Sénégal

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.