Angola: Une commission apprécie le programme environnemental

Luanda — La Commission pour la politique sociale du Conseil des ministres a examiné jeudi, le Programme national pour la qualité de l'environnement, dont l'objectif est d'améliorer la qualité de vie des populations des zones urbaines, périphériques et rurales.

Ministre d'État chargée des Affaires sociales, Carolina Cerqueira, préside la première session ordinaire de la Commission chargée de la Politique Sociale du Conseil des Ministres

Selon le communiqué de presse de la première réunion de cette commission, dirigée par la ministre d'État chargée des Affaires sociales, Carolina Cerqueira, le programme vise à garantir la qualité de l'air, de l'eau et du sol.

Le plan, à mettre en œuvre conformément aux principes de protection des ressources naturelles et de la qualité de vie des citoyens, contribuera efficacement à la mise en œuvre des politiques de l'Exécutif contribuant à l'amélioration de la qualité de l'environnement.

Selon elle, le plan vise également la prévention ou la réduction des impacts négatifs, en évitant les coûts futurs de récupération ou d'atténuation, en garantissant la durabilité pour les générations futures.

Dans ce sens, la commission a encouragé la mise en œuvre du programme, car il fait partie de l'agenda sur le changement climatique et l'environnement, dans le cadre de l'Accord de Paris, qui constitue un défi pour un développement durable.

La ministre estime que ce plan est une opportunité pour la nouvelle économie du climat, car il peut générer des avantages sociaux et économiques incommensurables pour réduire la pauvreté rurale, renforcer la sécurité alimentaire, promouvoir la santé et préserver l'écosystème. Elle a indiqué que tout cela viserait enfin le bien-être de la population.

Toujours dans le domaine de l'environnement, cette commission a également étudié le Programme national de normalisation environnementale, qui vise la sensibilisation et la mobilisation des secteurs économiques potentiellement utilisateurs des ressources naturelles, pour une gestion participative, de manière à assurer son exploitation et la préservation de l'environnement.

La proposition vise également à établir des normes techniques de prévention et de protection de l'environnement du secteur économique stratégique.

Selon le communiqué, l'Exécutif envisage, à travers ce programme, mettre en œuvre des politiques dont le but est de réduire la pression sur les ressources naturelles et l'émission des gaz nocifs dans l'atmosphère.

La commission a été informée du protocole d'entente entre le ministère de l'Environnement et l'African Parks, pour la cogestion du parc national de Iona.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.