Guinée: La communauté internationale inactive face à la situation du pays

17 Janvier 2020

Le bras de fer se poursuit entre l'opposition et le pouvoir autour du projet de modification de la constitution. Face à cette crise, que peut la communauté internationale ? Certains n'y croient pas pour l'instant.

Le mouvement de protestation de l'opposition est monté d'un cran lundi avec le lancement d'une mobilisation "massive" et "illimitée". Un mouvement de protestation finalement suspendu après trois jours de contestation qui ont fait trois morts.

Le Front national pour la défense de la Constitution, le collectif de partis, de syndicats et de membres de la société civile qui mène la contestation, dit viser à travers cette suspension le retour au calme pour l'enterrement des trois victimes de la semaine.

Le Front veut aussi permettre aux Guinéens de se réapprovisionner en produits de consommation.

Plusieurs personnes ont trouvé la mort depuis le lancement en octobre dernier de ces manifestations et la situation devient de plus en plus tendue dans le pays.

Plus de: DW

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.