Afrique: La guerre de l'Eco en Afrique de l'ouest

17 Janvier 2020

Le Nigeria et plusieurs autre pays d'Afrique de l'Ouest, notamment anglophones, ont dénoncé jeudi à Abuja la décision de remplacer le franc CFA par l'Eco. Ils dénoncent une décision unilatérale du président Ouattara.

Ces pays qualifient d'unilatérale l'annonce faite le 21 décembre par le président ivoirien Alassane Ouattara lors d'une visite de son homologue français, Emmanuel Macron à Abidjan.

C'était dans un communiqué publié à l'issue d'une rencontre extraordinaire entre les différents ministres des Finances et les gouverneurs des banques centrales tenue à Abuja.

Ils estiment que cette annonce n'est pas conforme aux décisions de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (la Cédéao) en vue de l'adoption de l'Eco comme la monnaie unique de toute la région, dont l'idée est débattue depuis bientôt 30 ans.

Pour l'économiste camerounais, Martial Ze Belinga, l'Eco annoncée par le président ivoirien n'est en effet pas la monnaie envisagée par la Cédéao. Il parle même d'un « détournement » de l'Eco.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: DW

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.