Afrique: Sommet Royaume-Uni-Afrique - Le président de la BAD, Akinwumi Adesina attendu à Londres

Le président de la Banque africaine de développement (Bad), Akinwumi Adesina est attendu à Londres pour le Sommet sur l'investissement entre le Royaume-Uni et l'Afrique.

« De nouvelles perspectives pour les échanges commerciaux bilatéraux et l'intérêt grandissant des investisseurs britanniques pour l'Afrique » : tels seront les thèmes principaux du Sommet sur l'investissement entre le Royaume-Uni et l'Afrique organisé le 20 janvier prochain à Londres par le Premier ministre britannique Boris Johnson.

Selon un communiqué reçu au Journal de l'économie sénégalaise (Lejecos), le but de cette rencontre, est de bâtir de nouveaux partenariats sur le thème « Partenaires pour la prospérité ». Le Sommet réunira des dirigeants d'entreprises, des représentants de gouvernements et d'institutions internationales. Objectif : faire connaître et promouvoir l'ampleur et la qualité de ces possibilités, telles qu'elles existent dans toute l'Afrique.

Selon le communiqué, un programme chargé attend le président Adesina. Parmi les moments forts de son déplacement au Royaume-Uni figure une réunion-débat en séance plénière ayant pour thème « Les finances et les infrastructures durables - Exploiter le potentiel des services financiers de la City de Londres et du Royaume-Uni pour promouvoir la croissance en Afrique ». Les présidents Uhuru Kenyatta, du Kenya, et Nana Akufo-Addo, du Ghana, y seront présents.

Le mardi 21 janvier, le président Adesina prononcera une allocution lors du Forum sur les infrastructures durables, une rencontre en marge du Sommet sur l'investissement Royaume-Uni-Afrique. Il s'exprimera également lors de la conférence du Groupe parlementaire multipartite (APPG) du Royaume-Uni.

Cette réunion, co-organisée par la Royal African Society et l'Université Oxford Brooks, verra la participation de parlementaires, universitaires et décideurs du Royaume-Uni.

Les futures relations commerciales entre le Royaume-Uni et l'Afrique et la Zone de libre-échange continentale africaine dans le contexte du Brexit devraient dominer les débats.

Plus de: Lejecos.com

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.