Ile Maurice: Discours-programme - L'opposition vers un boycott concerté de la présentation

Le Mouvement militant mauricien, le Parti travailliste et le Parti mauricien social-démocrate vont tous boycotter la présentation du discours-programme du gouvernement le mardi 24 janvier.

Cette action est concertée et chaque parti a décidé d'assister aux débats qui suivront dans la logique de critiquer la démarche gouvernementale.

Dans sa conférence de presse de ce samedi 18 janvier, le leader du MMM Paul Bérenger a avancé que la décision de son parti avait été avalisée lors du bureau politique du MMM hier.

«Il y a un consensus général au sujet de l'absence de l'opposition au Parlement», c'est ce qu'a affirmé Paul Bérenger. D'ajouter que la décision a été présentée au bureau politique des mauves «après consultations avec l'opposition».

«J'ai parlé à Ramgoolam et à Duval, il est clair qu'il y a consensus pour que nous ne soyons pas présents pour la lecture du programme par le Président de la République le 24 janvier mais que nous participerons pleinement aux débats sur le programme gouvernemental et aux travaux parlementaires en général», a-t-il rajouté.

A une question d'un journaliste sur la posture d'Arvin Boolell, à savoir si lui aussi était pour ce boycott, Paul Bérenger a rappelé que le député est du Parti travailliste et a précisé qu'il est en contact avec Navin Ramgoolam et qu'il l'était moins avec Arvin Boolell. «Nous n'allons pas nous intéresser aux problèmes internes des partis, s'il y en a» soutient Paul Bérenger.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.