Sénégal: Jürgen Klopp (Liverpool) sur l'organisation de la CAN en janvier et février - «Une catastrophe pour nous»

18 Janvier 2020

Décidément, la décision de ramener la Coupe d'Afrique des Nations en janvier a eu du mal à passer. Le manager de Liverpool, Jurgen Klopp déjà critique envers la densité du calendrier, a estimé que la décision est une «catastrophe» pour le club.

Comme on s'y attendait, le passage de la CAN 2021, de juin et en juillet, au début de l'année civile au mois de juin et officialisé ce mercredi, est loin d'être accepté. En attendant de se fixer sur la position des clubs européens employeurs de la plupart des joueurs africains, l'entraîneur de Liverpool, n'a pas hésité à émettre un avis tranché sur cette décision de modifier les dates de la CAN 2021 au Cameroun.

Dans une déclaration à l'AFP, rapporté par le quotidien sportif Lequipe, Jürgen Klopp, l'entraîneur de Liverpool, déplore cette décision : «L'organisation de la Coupe d'Afrique des Nations en janvier et février est une catastrophe pour nous, qui nous fait perdre trois joueurs», dira-t-il ajoutant que la décision affectera la politique de transfert du club. «Nous ne vendrons pas Sadio, Mo ou Naby maintenant parce qu'ils ont un tournoi en janvier et février, bien sûr que non. Mais si vous devez prendre la décision de faire venir un joueur, vous saurez déjà, qu'il pourrait être absent pour quatre semaines. C'est un processus normal et en tant que club, vous devez penser à ces choses ».

Le tacticien allemand dit toutefois comprendre les arguments ayant mené à déplacer la prochaine édition de la CAN en janvier et février 2021. Liverpool, leader de Premier League et tenant du titre en Ligue des champions pourrait en effet, rappelle la même source, devoir se passer du Ballon d'Or africain, le Sénégalais Sadio Mané, de son buteur Mohamed Salah et du guinéen Naby Keita. « La FIFA, l'UEFA et les Fédérations de chaque pays doivent se réunir et finir par régler ça», a poursuivi Klopp.

Il faut souligner que si ce revirement soulage certainement en premier lieu la FIFA qui voyait une concurrence avec la Coupe du monde des clubs, dans un passé récent, nombre de clubs de Premier League anglaise étaient réticents à l'idée de libérer leurs joueurs africains pour qu'ils puissent disputer la CAN en hiver. S'ils ne menaçaient pas tout bonnement de ne plus recruter d'Africains.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Sénégal

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.