Burkina Faso: Insécurité - 3 réseaux de présumés délinquants dans les mailles de la police nationale

18 Janvier 2020

Intervenu au moment où les services de Police de la région du Centre étaient engagés dans des opérations spéciales de sécurisation des populations à l'occasion des fêtes de fin d'année 2019, cet incident a été immédiatement pris en charge par les fins limiers du service régional de la police judiciaire du Centre (SRPJ-Ouaga). Leurs investigations appuyées par la collaboration citoyenne de personnes de bonne foi ont permis l'interpellation des agresseurs de dame Bambara et la récupération de sa moto entre leurs mains.

Dans la même nasse du SRPJ-Ouaga sont tombés deux autres réseaux de malfaiteurs. Opérant à l'aide d'armes blanches et d'armes à feu, ces derniers avaient choisi le vol comme leur sport favori. Ces ambitions ont tourné court à la suite de leur interpellation et de la saisie de leurs butins composés en majorité d'ordinateurs portables, de motos et de stupéfiants.

Les éléments précurseurs, les binômes opérationnels, de même que les receleurs de ces trois réseaux méditent sur leur sort entre les mains de la justice depuis la matinée de ce 17 janvier 2020.

-Effectuer toujours les déclarations de vol pour les biens volés,

-Signaler les lieux de vente d'objets d'origine douteuse aux services de sécurité,

-Alerter les services de sécurité et le voisinage si vous remarquez une présence suspecte aux alentours de vos domiciles, commerces et lieux de travail, tels sont les conseils pratiques donnés par le Commissaire de Police Galbané Sayibou, Chef SRPJ-Ouaga, à l'occasion d'un point de presse tenu le 17 janvier 2020 relativement à la mise aux arrêts de ces trois groupes de malfaiteurs.

En rappel, le 1010, le 16 et le 17 sont les numéros verts mis à la disposition des populations pour signaler toute situation suspecte aux services de sécurité.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Burkina Faso

Plus de: Fasozine

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.