Soudan: Parties aux pourparlers de paix - Restructure l'armée est une déclaration prématurée

Juba — Les parties participant aux pourparlers de paix en cours à Juba, au Soudan du Sud, ont exprimé leur surprise devant les informations diffusées dans les médias sociaux concernant l'échec des négociations en raison de la structuration des services de sécurité.

Tahir Hajar, l'un des dirigeants du Front révolutionnaire, a déclaré lors d'une conférence de presse conjointe organisée par le porte-parole officiel de la délégation du gouvernement et de la délégation du Front, que tout rapport sur les pourparlers concernant l'armée et les organes de sécurité est une déclaration prématurée

Il a déclaré que les négociations sur le dossier de sécurité n'avaient pas encore commencé.

Commentant l'absence du médiateur tchadien, Hajar a déclaré que le médiateur est en fait en contact avec l'équipe de médiation et avec les parties et qu'il rejoindra bientôt le processus.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: SNA

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.