Congo-Brazzaville: Revendications sociales - Les concerts de casseroles reprennent dans la capitale

Au siège de l'ex-ONPT les journées sont rythmées par des chants de revendications de pensions de retraite. La même réalité est observable au ministère de l'Economie forestière.

Le gouvernement a procédé au paiement de la créance télé-mutuelle des ex-travailleurs de l'ONPT, en janvier 2019, au niveau de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) et de la Caisse de retraite des fonctionnaires (CRF). Une manière pour l'exécutif de soulager la souffrance des travailleurs en leur permettant d'entrer en possession de ce qui leur revient de droit après de longues années d'attente. Le plan d'épurement de la dette adopté par le gouvernement et les partenaires sociaux précisait que plus de deux cents millions de FCFA devraient être versés sur une durée de soixante mois pour la CNSS et douze pour la CRF. Le montant mensuel fixé pour la Caisse de retraite des fonctionnaires était estimé à plus de cent millions de FCFA.

« Après que le gouvernement a versé une partie en 2019, nous constatons que l'exécutif ne respecte pas ses engagements annoncés lors de la réunion multipartite du 31 décembre 2018 », a déclaré le président du comité de suivi des ex-travailleurs de l'ONPT, Gilbert Edoli. Les tentatives de contacts de la part des ex-travailleurs avec les ministères concernés par le dossier n'ont pas abouti, selon ce dernier. C'est ce qui explique que chaque matin, les revendicateurs en concert de casseroles ne se lassent pas d'ouvrir des spectacles pour se faire entendre.

Au niveau du ministère de l'Economie forestière, de temps en temps, des refrains de revendications retentissent avec les décisionnaires qui relèvent de ce département. Le 15 janvier notamment lors de la signature de l'accord-cadre entre la France et le Congo sur la recherche scientifique, un groupe d'anciens contractuels a offert un spectacle comme pour porter haut leurs revendications en attirant l'attention des autorités compétentes en l'occurrence les membres du gouvernement qui ont pris part à cette grande rencontre. Ces manifestants réclament les arriérés de salaires et le paiement de leurs droits. « Nous avons épuisé toutes les voies de recours sans suite favorable jusqu'aujourd'hui », s'écriaient-ils.

Dans son discours sur l'état de la nation, devant le Parlement réuni en congrès, le président de la République, Denis Sassou N'Guesso, a souligné que devant la quête prenante pour des conditions de vie adéquates, il nous faut persévérer dans l'effort pour répondre aux attentes du peuple. « Les efforts en cours devraient permettre de desserrer petit à petit l'étau, à travers le relèvement déjà perceptible des agrégats macro-économiques et donc l'amélioration graduelle des finances publiques », déclarait le chef de l'Etat qui a, par ailleurs, souligné que la question préoccupante du paiement des bourses d'étudiants, des pensions de retraite, est la résultante des tensions de trésorerie toujours persistante.

Il convient de souligner qu'en début de cette année, les étudiants ont perçu un arriéré de bourse notamment le deuxième trimestre de 2017. Au niveau de la Caisse nationale de sécurité sociale, les retraités perçoivent la pension depuis le 13 janvier. Dans les banques, le paiement débutera ce lundi 20 janvier.

Le gouvernement devrait donc poursuivre les efforts en cours, comme l'a dit le président de la République, pour desserrer petit à petit l'étau qui dans ce contexte de crise réduit son champ d'action par rapport à ses engagements vis-à-vis des partenaires sociaux.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.