Algérie: Le parti Sawt Echaab plaide pour "un Etat de droit et d'institutions"

M'sila — Le président du parti Sawt Echaab "voix du peuple", Lamine Asmani a plaidé samedi à M'sila pour "l'instauration d'un Etat de droit et d'instution dans le cadre d'une Algérie nouvelle".

S'exprimant lors d'un meeting populaire organisé à la maison de la culture du chef-lieu de wilaya, M. Asmani a considéré que "l'Etat de droit et d'institutions est la locomotive d'un mouvement politique pourvoyeur d'idées et de solutions politiques et économiques escomptées".

Il a ajouté que l'instauration d'un Etat de droit qui figure parmi les principes fondamentaux de sa formation politique "permettra à une distribution équitable des richesses du pays ".

Le parti "sawt echaab", a-t-il dit, "œuvre à être une véritable force de proposition et partage avec le peuple ses aspirations légitimes afin de gagner sa confiance et rester fidèle aux idéaux des Chouhada de la glorieuse révolution de novembre 1954".

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.