Congo-Brazzaville: Département du Pool - Les habitants de Mindouli reçoivent des kits aratoires et intrants agricoles

La représentante de l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), Suze Percy Filippini, a remis symboliquement, le 17 janvier à Mindouli, un échantillon d'outils agricoles visant à améliorer les moyens de subsistance des populations autrefois affectées par la crise du Pool.

Le lot de deux cent cinquante kits est composé essentiellement de houes, pelles, râteaux, brouettes, pioches, fourches, bottes, arrosoirs, machettes. Cette dotation s'inscrit dans le cadre du projet d'urgence dont le but est de relancer la production agropastorale et halieutique, d'améliorer la sécurité alimentaire et de renforcer la résilience des populations dans cinq départements du Pool, notamment Kindamba, Mayama, Vindza, Kimba et Mindouli.

L'assistance de l'organisation onusienne vient en effet rallonger le bras du gouvernement à venir en aide aux habitants en situation vulnérable du département du Pool. « La République du Congo, comme de nombreux pays africains, est un très grand consommateur de poisson. Le district de Mindouli à lui seul représente 20% de la production piscicole nationale», a indiqué la représentante de la FAO. « Le Pool a joué un rôle essentiel dans la production agricole du pays et représente près de 16% des actifs agricoles », a poursuivi Suze Percy Filippini.

Le soutien apporté par la FAO a permis de contribuer significativement à la relance de la production agropastorale et halieutique dans plusieurs districts affectés de ce département. « Mindouli a toujours été comme un grand bassin d'activité agropastorale avec pour particularité de mérite l'élevage des bœufs, la culture du choux et la pisciculture. Par votre intervention, vous avez relevé, revivifié, regarni l'épine dorsale de cette localité », a signifié le sous-préfet du Pool, Francis Hochard Tela.

Pour les bénéficiaires, le don reçu par la FAO est une source de motivation, un gagne-pain. Ils ont à leur tour promis d'en faire bon usage et de les utiliser uniquement à des fins bénéfiques.

Par ailleurs, le maire de Mindouli, Jean Bosco Mahoungou, a, quant à lui, rappelé que le district de Mindouli, composé de douze quartiers avec une population de vingt -et-un mille habitants, est une localité regorgeant d'énormes potentialités mais peu exploitées. « Si le volet agricole et piscicole connaît aujourd'hui une relance effective des activités, le volet élevage par contre ressemble à un enfant orphelin », a-t-il fait savoir.

Des œuvres érigées remises aux autorités administratives du département

Outre les outils agricoles, l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) a également procédé à la remise officielle du Centre d'appui technique agricole (CATA) de la station piscicole domaniale de Mindouli. Bâtiment de 153m2, le CATA est un espace construit pour former les jeunes aux métiers de l'agriculture. Il comprend ainsi une salle de formation, deux bureaux et un entrepôt de stockage des matériels.

La station piscicole domaniale de Mindouli a pour objectif de produire des alevins pour ensuite faire la distribution auprès des pisciculteurs privés. Au total 106 sites piscicoles avec plus de 1200 pisciculteurs ont été identifiés par l'ONG en charge du suivi du projet.

Grace à l'appui de FAO et l'ONG Apdra, spécialisée en pisciculture paysanne, on compte à ce jour vingt-et-un étangs réhabilités et fonctionnels qui s'étendent sur une superficie de deux hectares. Ils serviront de réservoirs des alevins pour l'alimentation de 480 autres étangs réhabilités par le Programme alimentaire mondial (PAM).

Il est impératif de préciser que l'appui matériel et financier de ces actions est estimé à cent cinquante millions FCFA.

Notons que la réalisation de ces actions se situe dans le cadre du Plan national de développement agricole 2018-2022 du ministère de l'Agriculture, de l'élevage et de la pêche.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.