Congo-Kinshasa: Commerce international - Kinshasa attendu au sommet Royaume Uni-Afrique

Le premier citoyen RD-congolais, le président Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, profitera le 20 janvier à Londres du sommet pour parler des énergies renouvelables et, surtout, des réformes planifiées par son pays dans le cadre de l'amélioration du climat des affaires.

Le président de la République va démarrer l'année 2020 en grande pompe, avec plusieurs rendez-vous au niveau international. Déjà, ce 20 janvier, il participera au sommet Royaume-Uni- Afrique dans la capitale londonienne. Un communiqué de l'ambassade du Royaume-Uni en RDC vient de confirmer l'information.

Selon cette source diplomatique, le président Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo a livré quelques grands points de son exposé. Il sera question pour lui de souligner l'importance des énergies renouvelables et des réformes nationales visant à améliorer le climat des affaires de son pays. Il se trouve, poursuit le document, que Londres est bien intéressé à renforcer ses échanges commerciaux avec le Congo Kinshasa.

Du côté RD-congolais, 2020 sera une année des actions concrètes. Au cours de sa dernière sortie médiatique, Félix-Antoine Tshisekedi a réaffirmé sa détermination de poursuivre avec sa dynamique à l'échelle mondiale de manière à mobiliser suffisamment de partenaires autour des défis de développement RD-congolais.

Renforcer la coopération

« Nous allons permettre aux entreprises du Royaume-Uni et de la RDC de profiter plus facilement des opportunités de commerce et d'investissement », explique le chargé des affaires britannique, Paul Arkwright. L'objectif, poursuit-il, est de promouvoir les partenariats mutuellement bénéfiques qui vont au-delà de l'aide et attirent des investissements de qualité pour stimuler la croissance et créer des emplois.

Ce sommet, une initiative du Premier ministre britannique Boris Johnson, traduit toute la vision de la coopération du Royaume-Uni avec d'autres pays. Le gouvernement britannique continue à explorer les opportunités dans une Afrique en pleine mutation. Ces assises offriront ainsi un cadre idéal pour nouer des nouveaux partenariats en matière des investissements.

Le sommet en soi va réunir les représentants des milieux économiques britanniques et africains, des responsables et délégations de toute l'Afrique, des institutions internationales et des jeunes entrepreneurs. Londres se positionne toujours comme l'un des pays développés capables d'offrir une expertise crédible à l'échelle internationale dans les domaines de la technologie et de l'innovation.

Au-delà de la réunion d'affaires, la dimension politique n'y manquera, selon les informations en notre possession. En effet, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo compte y rencontrer le Premier ministre Boris Johnson et quelques ministres britanniques. Nous y reviendrons

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.