Afrique: 'Le trafic excelle avec la corruption'

19 Janvier 2020

Le Journal du Dimanche (JDD, France) revient sur les conclusions du sommet de Lomé contre le trafic de faux médicaments qui s'est déroulé hier.

Le fléau a pris de l'ampleur ces dernières années parce que ces contrefaçons, fabriquées majoritairement en Chine, en Inde et au Nigeria, sont devenues de plus en plus difficiles à détecter.

'La grande difficulté, explique l'ancien juge antiterroriste Jean-Louis Bruguière, tient au fait que les faux médicaments empruntent le chemin d'importation des vrais, ce qui traduit un certain degré de corruption'.

Ce que confirme le président sénégalais Macky Sall.

'Le trafic excelle avec la corruption. C'est pourquoi je me suis engagé dans une lutte farouche au niveau législatif pour dissuader ceux qui seraient tentés de s'y soumettre. Le Sénégal a également signé la convention Médicrime.

Et il a engagé la création d'une agence panafricaine du médicament afin de mieux coordonner la lutte contre les contrefaçons', indique-t-il au JDD.

L'initiative de Lomé, lancée par la Fondation Brazzaville, espère rassembler tous les pays africains d'ici à l'an prochain pour sanctionner les trafiquants, non plus comme de simples revendeurs de sacs ou de chaussures de contrefaçon mais comme des semeurs de mort, complices des terroristes.

Le président Faure Gnassingbé a appelé l'Afrique à se mobiliser.

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.