Togo: Les concessionnaires automobiles espèrent faire une année record

19 Janvier 2020

Nous l'annoncions le 23 décembre dernier. A compter de cette année, les droits de douane sur l'importation de véhicules neufs ou d'occasion baissent de façon spectaculaire. Le décret d'application vient d'être signé.

Première mesure phare, plus de droits du tout concernant les véhicules électriques et hybrides. La plupart des marques proposent maintenant ces modèles.

L'abattement sur la valeur en douane des véhicules neufs (essence et diesel) passe à 90%.

Jusqu'à présent, les droits de douane sur une voiture étaient de 53% sur le prix CIF (Cost Insurance Freight). Ils passeront à 5,3%.

Concrètement, prenons l'exemple d'un modèle à 12 millions. A présent, il sera vendu 8.500.000 Fcfa.

Sacrée économie.

Afin de favoriser le renouvellement du parc automobile, les abattements concernent aussi les véhicules d'occasion, 50% pour les modèles de un à deux ans d'âge et 35% pour ceux de trois à cinq ans.

L'idée est de favoriser l'occasion à condition que les voitures n'aient pas plus de 5 ans.

Pour le gouvernement, il était important de donner aux Togolais la possibilité d'acheter une voiture à un prix abordable. C'est l'un des axes de la politique sociale initiée par le président Faure Gnassingbé.

Ce nouveau dispositif fiscal pourrait inciter les banques à proposer des crédits à la consommation plus avantageux.

A défaut d'une ruée dans les concessions, les distributeurs s'attendent à des ventes plus importantes dans un marché amorphe depuis de longues années.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.