Togo: Cross-over très contemporain

19 Janvier 2020

Voix de cristal, arrangements groovy : dès les premières notes, Maë Defays a affirmé vendredi soir sur la scène de l'Institut français de Lomé un style jazz-soul à l'équilibre parfois teinté d'accents pop.

Auteur-compositeur-interprète avec des chansons en anglais, français et créole, Maë privilégie l'évolution et les nuances dans ses morceaux pour que chaque chanson soit une histoire à elle seule.

Maë creuse son sillon sur la scène jazz avec déjà des dizaines de concerts à Paris, une tournée en Guyane et un récital à Copenhague, la nouvelle capitale européenne du jazz.

A son répertoire jazz et neo-soul parfois teinté d'accents pop, Maë ajoute des morceaux de bossa-nova et des compositions influencées par le funk, la « black music » (Stevie Wonder), le hiphop (José James), l'afrobeat.

Dans ce « cross-over » très contemporain, les ballades alternent avec les morceaux « up-tempo ». Et l'artiste distille à point nommé des improvisations vocales tandis que ses musiciens, à leur tour, multiplient les solos de piano, de batterie, de guitare.

Prochain concert, le 5 février au célèbre New Morning à Paris.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.