Madagascar: Remaniement - Semaine décisive pour l'évaluation des ministres

La réforme de la gestion des ressources humaines de l'Etat figure parmi les grands chantiers en cours du pouvoir en place.

Les membres de l'actuelle équipe gouvernementale seront fixés sur leur sort dans cinq jours.

La première période d'évaluation des membres du gouvernement expirera dans cinq jours. Cette semaine s'avère donc décisive pour l'évaluation de la performance de chacun des membres du gouvernement.

Le Premier ministre Christian Ntsay n'a pas démenti vendredi, en marge d'une cérémonie officielle au ministère des Affaires étrangères à Anosy. L'actuel locataire de Mahazoarivo a rappelé que, les membres du gouvernement seront jugés sur ce qu'ils ont réalisé ou non pendant la première période d'un an. « Le dernier mot appartient au président de la République », a précisé le Premier ministre.

Bien que l'actuel titulaire du poste reste parmi les personnalités appréciées de l'opinion publique dans l'actuelle équipe, des noms de « premiers ministrables » sont cités ces derniers jours dans les journaux et sur les réseaux sociaux. C'est le cas de l'ancien Secrétaire général de la Présidence de la République, Haja André Resampa ; de l'actuel député de Manja, Fienena Richard Désiré ; et de l'actuel vice-président de l'Assemblée nationale de la province de Tuléar, Jean Jacques Rabenirina.

En attendant le résultat de l'évaluation, force est de constater que, des ministres se démarquent ces derniers jours de leurs collègues par rapport à leurs réalisations. Pour ne parler que du grand reboisement initié par le ministère de l'Environnement, et effectué hier sur toute l'étendue du territoire national ; ainsi que des efforts conjointement menés par le ministère en charge de la Fonction Publique, et celui de l'Economie et des Finances sur la réforme de la gestion des ressources humaines de l'Etat.

Premier anniversaire. À l'instar de la période d'évaluation des membres du gouvernement, le délai imparti au dépôt des dossiers de candidature concernant les 1.500 postes de hauts responsables de l'Etat court vite. Comme celui de l'évaluation des ministres, ce délai expirera le vendredi 24 janvier.

D'après des indiscrétions, l'appel à candidature lancé conjointement par la Présidence de la République et la Primature attirent ceux qui ont les profils requis. Reste à savoir si les compétences recherchées seront vraiment placées là où il le faut. En tout cas, le régime en place a eu exactement un an hier. Andry Rajoelina a été investi à la magistrature suprême lors d'une cérémonie officielle et solennelle qui s'est tenue au stade de Mahamasina le 19 janvier 2019. Une cérémonie historique, car tout le monde était présent ou représenté, même Marc Ravalomanana, son adversaire au deuxième tour du scrutin.

La deuxième année qui arrive sera certainement décisive en termes de résultats. Le président Andry Rajoelina a reconnu qu'il a posé les fondations durant la première année de son régime. Une première année qui lui a également permis de renforcer le cadre institutionnel de son pouvoir, car Madagascar a pu organiser des élections législatives et communales.

Le pouvoir en place a aussi procéder à la mise en place des gouvernorats de régions. Onze gouverneurs ont déjà été nommés. Les autres vont l'être sous peu, selon les dires du président de la République. Le régime entend miser sur ces gouverneurs pour booster un véritable développement harmonieux et équilibré du territoire national.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.