Burkina Faso: Mariétou Dao, promotrice de la Nuit du bâtisseur - «Nous voulons promouvoir la qualité et l'excellence dans le domaine des BTP»

19 Janvier 2020
interview

 D'où est venue l'idée de cet événement ?

L'idée de créer cet événement est venue des mes voyages à l'extérieur du pays. Chaque fois que je rentrais au pays, j'estimais que les choses ne bougeaient pas trop au niveau de la ville de Ouagadougou en termes d'événement grandeur nature.

C'est là que je me suis dit qu'il était important que j'apporte ma pierre à l'édification de la capitale burkinabè en mettant sur pied un événementiel tourné vers les Bâtiments et les travaux publics.

Et pourquoi la Nuit du bâtisseur ?

C'est un cadre de récompense des professionnels du domaine du BTP. On veut promouvoir la qualité et l'excellence dans ce domaine pour mieux valoriser les activités desdits professionnels. Mettre en place un système qui reconnait leur excellence, cela est bien tant au niveau national qu'international.

Pour nous, cela aide à promouvoir la qualité dans ledit domaine. En somme, pour ces entreprises méritantes qui exécutent, avec professionnalisme leurs contrats, il convient de les magnifier, encourager et faire connaitre non seulement pour leur génie mais aussi pour une prise de conscience de la qualité des prestations.

Le secteur du Bâtiment et des Travaux Publics (BTP) a connu ces dernières années, au Burkina Faso, une forte évolution, favorisée, non seulement par l'éclosion de nouvelles compétences issues des écoles et centres de formation, mais aussi par le désir et la volonté de nombreuses personnes à y exercer.

Le Burkina Faso est actuellement en chantier et ce secteur des grands travaux est crucial pour son développement. Mettre donc en place un cadre de récompense des acteurs dudit domaine est très important car cela pourrait amener ces acteurs à plus d'efficacité sur le terrain.

Quelles sont les grandes lignes de cette soirée prévue le 29 février prochain ?

Nous aurons essentiellement des prestations d'artistes musiciens et humoristiques, des publi-reportages sur les structures qui seront primées. Le clou de la soirée sera évidemment la remise des trophées et attestations.

A ce niveau, il y a quatre grandes catégories : les grands prix, les prix, les prix spéciaux laissés à l'appréciation des sponsors et des partenaires et les médailles d'honneurs.

Pour les inscriptions, le règlement intérieur a prévu plusieurs catégories car vous conviendrez avec moi, qu'on ne saurait loger dans le même enseigne, les constructions d'immeubles avec les routes et avec les aménagements hydro-agricoles.

La spécificité est qu'il y a un prix dénommé « Responsabilité sociale des entreprises (RSE) ». Ce prix est transversal et toutes les entreprises peuvent y prendre part. A ce jour, nous avons une vingtaine d'entreprises inscrites pour l'événement.

Un appel à l'endroit de tous les acteurs ?

Nous demandons aux sponsors de venir associer leur image à cet événement qui sera vraiment une belle réussite.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fasozine

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.