Algérie: Améliorer les capacités de stockage et rendre le lait plus disponible

Alger — Le Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune a exhorté le gouvernement, lors du conseil des ministres qu'il a présidé samedi, à mettre en place une politique nationale de stockage des produits alimentaires et de traiter "définitivement" la question du manque de lait.

Affirmant que l'agriculture et l'industrie constituaient des piliers essentiels pour l'économie nationale, M. Tebboune a identifié deux "priorités" pour le secteur de l'agriculture, selon le communiqué du Conseil des ministres.Il s'agit "du traitement définitif, dans un délai n'excédant pas six (06) mois, de la question du manque de lait, à travers la mise en œuvre d'une politique de modernisation et de partenariat".Il s'agit aussi de mettre en place une politique nationale de stockage de produits alimentaires afin de pallier les problèmes de commercialisation.

A noter que les instructions de président Tebboune interviennent dans un contexte marqué par des perturbations enregistrées à plusieurs reprises sur le marché d'approvisionnement en sachet de lait subventionné.La facture d'importation des produits alimentaires a atteint près de 6,2 milliards de dollars sur les neuf premiers mois de 2019.M. Tebboune a tenu à souligner "l'impérative rupture avec les pratiques du passé en s'orientant vers de nouveaux modes de gestion du secteur adaptés aux besoins et spécificités de notre pays".Abordant la question de l'importation des viandes, il a plaidé pour l'encouragement de la production locale afin de réduire la facture d'importation.

Accélérer la régularisation du foncier agricole

Il a également ordonné l'établissement d'un état des lieux du foncier agricole dans toutes les wilayas et l'accélération de la régularisation de la situation juridique des terrains.Evoquant l'agriculture saharienne et des montagnes, le président de la République a appelé à l'encouragement des créneaux créateurs de richesses et la création d'un "Institut de l'Agriculture saharienne au Sud", mettant l'accent sur l'impératif de libérer le secteur de l'agriculture des entraves bureaucratiques.Le plan sectoriel pour la période quinquennale 2020-2024, présenté au Conseil des ministres par le ministre de l'Agriculture, vise l'élaboration d'une politique agricole durable, la consolidation et la promotion des actions à destination des populations rurales ainsi que la conservation et la valorisation du patrimoine forestier.Des mesures d'accompagnement sont, en outre, envisagées, particulièrement le renforcement du système de financement des activités stratégiques.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.