Cameroun: Perturbations du réseau Internet - Deux câbles coupés en haute mer

Ils sont à l'origine des dysfonctionnements notés depuis jeudi dernier au Cameroun et dans 16 autres pays de la côte ouest-africaine.

Il faut s'estimer chanceux de pouvoir accéder à une connexion Internet depuis ces quatre derniers jours. Sur les réseaux sociaux, les plaintes n'en finissent plus. Du moins, pour ceux qui peuvent encore y avoir accès. « Il faut patienter des minutes pour ouvrir un fichier d'à peine 1 méga », s'indigne sur son compte Facebook, Viviane Grâce Paleï, une internaute. A lire les commentaires, cette dame est loin d'être la seule à s'en plaindre, et le Cameroun, loin d'être le seul pays impacté. Jeudi matin, l'organe de régulation de la poste et des télécommunications de la Rdc annonçait une coupure d'internet en Rdc, au Gabon, au Congo et au Cameroun.

« La panne serait dûe à une coupure du câble Wacs (West African communication system) à partir de Limbé au Cameroun », a expliqué la structure sur son compte Twiter. Si l'information est avérée, l'impact de l'incident est quant à lui bien plus important. Il ne s'agit pas que d'un câble sous marin de fibre optique, mais plutôt de deux. Le Wacs qui relie 14 pays de l'Afrique du Sud et de l'Ouest par l'océan Atlantique et le Sat3 (South Africa Transit 3), qui connecte sur cette même côte, 12 pays.

Au lieu de quatre pays impactés comme signalés au départ, l'Ong Netblocks, chargée de surveiller la qualité de la connexion internet dans le monde fait état de 17 pays touchés. Le Cameroun et la Rdc étant les moins impactés. Au Cameroun, relaie le site d'information Afrikmag, « Le groupe français Orange n'est pas affecté,...Tandis que MTN a fait état de problèmes ». A MTN Cameroon, les clients ont été basculés vers des réseaux de secours (Backup) pour atténuer les effets de la panne, en attendant de la réparer, renseigne une source chez l'opérateur.

« Les clients ne sont pas tous impactés de la même manière. Certains le sont moins que d'autres. En dehors d'Internet, les appels internationaux peuvent aussi être perturbés », poursuit la source. « Des équipes s'attèlent à rétablir le service sur les câbles Wacs et Sat3 », a tweeté samedi dernier la Cameroon Telecommunications (Camtel), opérateur national chargée de la gestion du réseau national de télécommunication. Le problème étant survenu en haute mer, pour des câbles sous-marins, il faudra encore s'armer de patience pour voir la connexion rétablie, renseigne une source proche du dossier.

D'après le journal Jeune Afrique, Orange marine, spécialisée dans la pose et la maintenance des câbles sous marins est chargée d'assurer la réparation de ces câbles. « Il nous faudrait six jours pour nous rendre sur les lieux, et environ autant pour tout réparer », a confié l'entreprise au journal. En attendant, les abonnés Camerounais se contentent des connexions à débit plus ou moins satisfaisants.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.