Madagascar: Infrastructures et technologies de pointe - Plusieurs projets en cours à l'Université d'Antananarivo

Rencontre du président de l'Université, Pr Mamy Ravelomanana, et de son équipe avec l'Ambassadeur de la Corée du Sud, Lim Sang-Woo hier, pour discuter d'autres projets de développement de l'Université d'Antananarivo.

Les projets de construction d'infrastructures et de mise en place de hautes technologies avancent à grand pas à l'Université d'Antananarivo, et ce malgré la grève des enseignants chercheurs et des chercheurs enseignants.

La transformation est en cours à l'Université d'Antananarivo. De nombreux projets seront mis en œuvre cette année selon Rajoelison Gabrielle, vice-présidente chargée des Relations Internationales et des Partenariats. Cinq d'entre eux sont déjà en cours de réalisation. Le premier projet concerne un forage pour l'adduction d'eau potable, indépendante de la Jirama. « Cette unité de production sera opérationnelle la semaine prochaine. Depuis de nombreuses années, l'accès à l'eau était très difficile à l'Université.

Cela représentait un frein aux recherches, surtout dans le domaine de la science et de l'agronomie ; de même au niveau de l'assainissement. Tous ces problèmes disparaîtront avec ce forage. Nous avons mis en place deux réservoirs d'une capacité totale de 60m3/jour. Cela suffit largement à satisfaire les besoins de l'Université. De plus, la détection d'eau obtenue avec ce forage peut aller jusqu'à 90m3/jour, ce qui offre une possibilité d'accroître encore plus la production d'eau », a indiqué la vice-présidente de l'Université d'Antananarivo. A noter que ce projet est financé par les ressources propres de l'Université, et représente le fruit de recherches menées au sein de l'Université par l'IOGA (Institut et Observatoire de Géophysique d'Antananarivo) et le département de Gemmologie.

Partenariats. Madagascar est privilégié avec le deuxième projet actuellement en cours à l'Université d'Antananarivo, financé par la Fondation Bill Gates. Il s'agit du Centre de vaccination et de recherches contre la typhoïde et la bilharziose. En effet, c'est le 2e centre de ce genre en Afrique. Le troisième projet est la construction de chantiers école multi-matériaux, financé par l'AFD (Agence française de développement), et qui sera dupliqué dans le futur. « C'est une structure adaptée au climat. Le projet est réalisé en partenariat avec un lycée technique privé de Mahamasina, qui offrira la main d'œuvre pour les installations et la peinture. Les ingénieurs et les étudiants de l'IST (Institut Supérieur de Technologie) participeront également à travers les études pour la construction de l'infrastructure.

D'autres partenaires privés comme Holcim sont également impliqués dans le projet en fournissant des matériaux de construction. Cette infrastructure permettra aux étudiants de l'Université d'appliquer leurs acquis théoriques à travers les pratiques, notamment pour l'AGRO, car c'est un laboratoire de technologie de bois », a expliqué la vice-présidente. Les deux autres projets concernent la mise en place de Laboratoire de biotechnologie moléculaire pour la détection d'OGM (Organisme Génétiquement Modifié) et de jardins botaniques, une grande première à Madagascar. Ces projets sont réalisés en partenariat avec l'Union Européenne et USAID. En effet, le laboratoire permettra de contrôler la traçabilité d'OGM au niveau des denrées alimentaires et des produits phylogénétiques importés, à l'exemple des semences. En ce qui concerne le jardin botanique, il s'agira d'une vitrine des espèces endémiques et plantes médicinales de Madagascar. Il sera également un site d'attraction touristique.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.