Algérie: Ouverture de consulats au Sahara occidental - L' UA appelée à prendre des mesures d'urgence

La République arabe sahraouie démocratique (RASD) a appelé l'Union africaine (UA) et ses membres à prendre des mesures d'urgence pour amener certains Etats africains à revenir sur leurs graves décisions d'ouverture de "consulats" dans la partie occupée des territoires sahraouis.

L'ouverture par la Côte d'Ivoire, les Comores, la Gambie, la Guinée et le Gabon de consulats dans les territoires occupés du Sahara occidental est un "un acte dangereux qui viole tous les principes ayant présidé à la création de l'Organisation de l'Unité africaine (OUA), en particulier l'intangibilité des frontières existant au moment de l'accession à l'indépendance conformément à l'article 4 de l'Acte constitutif de l'Union africaine", a affirmé le ministère des Affaires étrangères (MAE) sahraoui dans un communiqué.

Le communiqué évoque le message urgent adressé par le président sahraoui, Secrétaire général du Front Polisario, Brahim Ghali au président de la Commission de l'UA concernant l'implication de pays membres de l'UA avec l'occupant marocain pour dans les agressions contre le peuple sahraoui et sa souveraineté outre la violation flagrante de leurs engagements contenus dans les statuts et décisions de l'Union, à travers l'ouverture "de consulats" dans la partie occupée de la République sahraouie.

De par son droit d'autodéfense garanti par les statuts de l'UA, la charte de l'ONU et les résolutions de la légalité internationale qui ne reconnaissent pas la souveraineté du Maroc sur le Sahara occidental, l'Etat sahraoui répondra aux violations de sa souveraineté et du droit de son peuple à l'autodétermination et à l'indépendance, conclut le communiqué.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Algérie

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.