Sénégal: Kaffrine - Vers un forum sur le plan de désenclavement de la région

Kaffrine — Le ministre du développement communautaire, de l'équité sociale et territoriale, Mansour Faye, est attendu incessamment, à Kaffrine, où il présidera un forum axé sur le plan de désenclavement de cette région située au centre du pays, a appris l'APS.

"Un forum sera tenu très prochainement à Kaffrine sous la conduite du ministre du développement communautaire et de l'équité territoriale, Mansour Faye pour faire le point sur tous les investissements qui ont été faits par les différents projets et annoncer le plan de désenclavement de la région", a annoncé le directeur général du centre des œuvres universitaires de Dakar (COUD), Abdoulaye Seydou Sow.

Il s'exprimait dimanche au terme d'un tournois de football doté de la coupe du président du conseil départemental de Kaffrine, en présence du ministre en charge du plan Sénégal Emergent (PSE), Dr Cheikh Kanté, du préfet du département de Kaffrine, Amadoune Diop, entre autres autorités.

Selon M. Sow, "le plan de désenclavement va permettre à la région de Kaffrine de trouver sa place et son aération".

"Kaffrine est au cœur du Sénégal et est paradoxalement enclavé. C'est ce que le chef de l'Etat a noté. Il a exprimé sa volonté de résorber le déficit et le gap en termes d'infrastructures dans la région de Kaffrine", a-t-il indiqué.

À Kaffrine, a fait remarquer le DG du COUD, " il n'y a que deux routes nationales".

"À part la route Kaffrine-Ganda que le président de la république a entamée, depuis 1960 à nos jours nous n'avons aucune route intérieure. Et, le chef de l'Etat s'est engagé à pallier à cela", s'est encore félicité M. Sow.

D'ailleurs, il a fait savoir que beaucoup d'efforts ont été faits dans la région par le programme d'urgence de développement communautaire (PUDC) et le Programme d'urgence de modernisation des axes et territoires frontaliers (PUMA).

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.