Sénégal: Commission de discipline de l'Apr, en voie de réactivation - Moustapha Diakhaté y envoie Macky, en premier

20 Janvier 2020

Moustapha Diakhaté, l'ancien président du groupe parlementaire Bennoo Bokk Yaakaar (BBY), ne ménage toujours son parti comme son chef de file, en l'occurrence le chef de l'Etat Macky Sall.

Invité de l'émission Objection de Sud Fm hier, dimanche 19 janvier 2020, l'ancien ministre-conseiller limogé par le président de la République et menacé de sanction par la Commission de discipline de son parti a fait savoir que le premier qui devrait y avoir droit est... Macky Sall lui-même. Non sans manquer de fustiger la gestion par le pouvoir en place de l'affaire Pétro-Tim et de clamer qu'il est toujours membre de l'Apr.

Moustapha Diakhaté, l'ancien président du groupe parlementaire Bennoo Bokk Yaakaar (Bby) n'est nullement ébranlé par les menaces de suspension qui pèsent au-dessus de sa tête suite à la réactivation de la Commission de discipline de son parti, l'Alliance pour la République (Apr).

Il s'est dit en effet convaincu que si tel est le cas, Macky Sall serait le premier à y être convoqué pour non-respect du règlement intérieur du parti. « S'il faut traduire des gens devant le conseil de discipline, il (Macky Sall) risque d'y passer en premier », a déclaré Moustapha Diakhaté.

Parce que, a-t-il expliqué, « c'est lui, Macky Sall, qui a l'obligation de respecter les articles du règlement intérieur du parti et de les faire respecter ». Et d'arguer dans la foulée : « Or, depuis 11 ans, les 29 articles du statut, environ 30 articles du règlement intérieur, ont toujours été violés ».

L'ancien ministre-conseiller limogé par le président de la République ne s'en est pas arrêté pas. Commentant l'affaire dite Pétro-Tim, Moustapha Diakhaté a clashé le mode de gouvernance de Macky Sall sur la question du pétrole.

Et de préciser : « Mon premier désaccord avec le gouvernement, c'était l'octroi du permis d'exploration (de Pétrole) à Frank Timis. Il ne remplissait pas les conditions de l'article 8 du Code pétrolier.

Je l'avais déploré alors que j'étais ministre-conseiller. Ma conviction était fondée sur les propos de l'ancien Premier ministre, Abdoul Mbaye, qui déclarait que le rapport de présentation qui a permis à Frank Timis d'obtenir ce permis était faux. Aujourd'hui, l'histoire m'a donné raison. Parce que, M. Timis a vendu ce permis à des dizaines de milliards et il est parti ».

Autant de raisons qui l'ont poussé hier, à l'émission Objection, de proposer un jury d'honneur pour tirer cette histoire au clair, quoique le dossier soit pendant devant la justice. Quid enfin de son appartenance à l'Apr ?

Sur ce point, Moustapha Diakhaté déclarera simplement : « Je suis à l'Apr et je compte y rester aussi longtemps que possible ». D'ailleurs, a-t-il informé, il compte mener une initiative propre destiné à la remobilisation des troupes pour redynamiser l'Apr.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.