Sénégal: Sedhiou - Une bagarre tourne au drame au Cem de Simbandi Balante

20 Janvier 2020

Le Collège d'enseignement moyen (CEM) de Simbandi Balante, dans le département de Goudomp, vit dans une profonde consternation suite à la mort d'un élève de l'établissement, en classe de Sixième (6e). Cheikh Oumar Diop, puisque c'est de lui qu'il s'agit, a reçu un coup de poing mortel de la fille Mame Diarra Diatta, élève en classe de troisième (3e) du même établissement.

Les faits ont eu lieu vendredi dernier 17 janvier, en fin d'après-midi. La présumée meurtrière est en garde à vue à la Brigade de Gendarmerie de Samine qui a ouvert une enquête.

Une bagarre entre deux (2) écoliers a tourné au drame, vendredi dernier 17 janvier aux environs de 18 heures, au Collège d'enseignement moyen (CEM) de Simbandi Balante, dans le département de Goudomp.

C'est suite à un supposé coup de poing donné par une fille du nom de Mame Diarra Diatta, âgée de 17 ans, en classe de 3e, à un jeune garçon de 12 ans, en classe de 6e, répondant au nom de Cheikh Omar Diop. Le pauvre garçon a succombé à ce coup qu'il a reçu à la tempe.

Selon nos informations, confirmées par des officiers enquêteurs, la fille était sortie de la classe, après avoir été renvoyée par son professeur.

Dehors, elle a eu des altercations, suivies d'une bataille, avec le jeune garçon Cheikh Omar Diop qui n'avait pas cours ce vendredi après-midi, mais était venu vendre des crèmes glacées à la demande de sa tante (paternelle).

Sitôt informés du drame, les gendarmes de la Brigade de Samine et les militaires en poste à Simbandi Balante se sont transportés sur les lieux et ont procédé au constat des faits, de concert avec le chef d'établissement et le maire de Simbandi Balante, Famara Calbert Mané.

Le corps sans vie de la victime est déposé au centre hospitalier de Goudomp. Quant à la fille, présumée meurtrière, elle est en garde à vue à la Brigade de Gendarmerie de Samine et l'enquête suit son cours.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Sénégal

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.