Congo-Brazzaville: Affaire Gécamines - La communauté Luba appelle la justice à clôturer le dossier creux

La communauté luba, qui s'est réunie, le vendredi 17 janvier, à Kinshasa sur initiative de son comité urbain, s'est penchée sur plusieurs dossiers d'actualité, notamment l'évaluation de l'année 2019, le développement de l'Espace Buluba Ibukata, sans oublier le dossier de deux cents millions d'euros de la Gécamines.

La réunion a été non seulement l'occasion pour les notables de la communauté Luba d'échanger les vœux du Nouvel An mais aussi de donner leur position sur le fameux dossier de deux cents millions d'euros de la Gécamines.

Selon l'honorable Félix Kabange Numbi Mukwampa, membre de cette communauté qui a fait la restitution de cette réunion à la presse, le dossier de deux cents millions d'euros de la Gécamines est creux et politisé. "La justice devra y mettre un terme", insiste-il tout en ajoutant que "la communauté s'est rendue compte qu'il s'agit d'un complot politico-juridique. Voilà pourquoi elle demande à ce que la justice très rapidement puisse clôturer ce dossier qui est creux et qui est tout simplement politisé. La communauté Luba apporte également son soutien à Albert Yuma."

Félix Kabange Numbi soutient sans ambages qu'il s'agit d'un complot monté contre un digne fils du pays en la personne d'Albert Yuma qui a mis toute son expertise au service de la nation congolaise. "Vraiment, je le dis sans peur d'être contredit que c'est un complot inutile, un complot contre un digne fils du Katanga qui a beaucoup travaillé et qui s'est sacrifié pour cette nation. Et nous savons pourquoi il y a ce combat. Comprenez que lorsqu'un des nôtres est attaqué, nous avons le devoir de l'entourer et de l'accompagner.

Le Ministre honoraire de l'Aménagement du territoire affirme que ce dossier vise tout simplement à salir l'un des leurs, car, fait-il savoir, s'il était fautif, la justice l'aurait déjà condamné. « Pourquoi la justice ne le fait pas, parce qu'on sait que ce dossier est creux, c'est politisé. C'est pourquoi nous en appelons à la justice, nous avons confiance en notre justice".

Pour l'élu de Malemba Nkulu, il ne s'agit pas d'une tribalisation de ce dossier mais c'est un dossier que « nous sommes en train de prendre à bras-le-corps parce que la Gécamines est au Katanga et cette entreprise a eu à nourrir cette République démocratique du Congo pendant des années. Et aujourd'hui, c'est un digne fils du Katanga qui a été attaqué, voilà pourquoi nous sommes avec lui, nous l'accompagnons, nous ne voulons pas qu'on prenne des décisions politiques, nous avons besoin des décisions juridiques claires et qui puissent faire la part des choses avec la politisation actuelle du dossier ».

Les notables luba ont aussi, au cours de cette réunion, apporté leur appui, leur attachement inconditionnel, leur soutien et leur accompagnement au premier des notables qui est le président honoraire Joseph Kabila Kabange. Ils ont aussi réitéré leur soutien au Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba. Ils le félicitent pour le travail qu'il est en train d'accomplir." Il est le premier Premier ministre à diriger un gouvernement de coalition. Donc, ce n'est pas très facile la tâche qu'il a, et la communauté est là pour l'accompagner", affirme le député national Félix Kabange qui, par ailleurs, soutient que la communauté luba suit avec attention les enjeux de l'heure, et promet de continuer de réunions au niveau des provinces, notamment pour les enjeux de 2023 et le développement de l'espace buluba ibukata qui est, à en croire Félix Kabange Numbi, l' une des grandes tribus si ce n'est pas la plus grande en nombre et représentation.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.