Togo: Boukpessi oppose à nouveau un refus à la demande du Conseil Episcopal Justice et Paix du Togo - Les raisons

Refusé d'observation électorale en Juin 2019 alors qu'il comptait déployer 9000 observateurs pour les élections locales, le Conseil du Conseil Episcopal Justice et Paix du Togo se voit à nouveau opposer un refus à sa demande d'accréditation.

Pour cause de ce refus, le ministre togolais de l'Administration territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités locales, Payadowa Boukpessi, évoque une prise de « positions partisanes sur la situation politique que notre pays a connue depuis Août 2017 », et l'absence de clarification sur les sources de financement de ce Conseil épiscopal qu'il reconnait être un service de la Conférence Episcopale du Togo (CET).

Boukpessi accuse cette Conférence de reprise « à son compte les réclamations de l'opposition notamment sur la CENI, la Cour Constitutionnelle, le code électoral, méprisant ainsi les lois électorales en vigueur dans notre pays ».

Aussi, ne comprend-il pas la demande de cette Conférence qui le 21 Novembre 2019, de révision du code électoral pour une élection prévue conformément aux dispositions constitutionnelles au mois de février 2020.

Plus de: Télégramme228

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.