Cameroun: Approvisionnement de Yaoundé en eau - Les emplois locaux garantis

Dieudonné Ombala, directeur du projet d'alimentation en eau potable de la ville de Yaoundé et ses environs à partir de la Sanaga en a assuré les jeunes vendredis derniers à Obala.

Le directeur du Projet d'alimentation en eau potable de la ville de Yaoundé et de ses environs à partir du fleuve Sanaga (Paepys), Dieudonné Ombala a organisé une réunion de sensibilisation des populations riveraines audit projet, vendredi à Obala.

Un forum d'échanges qui a permis au directeur d'expliquer aux leaders d'associations de jeunes, venus des quatre coins du département de la Lékié, la nature, le fonctionnement, le bien-fondé ainsi que le niveau d'implantation de l'infrastructure dont il a la charge de conduire la réalisation à terme.

En présence du sous-préfet, de l'autorité traditionnelle de la localité et du directeur Cameroun de Sinomach, l'entreprise exécutrice des travaux, Dieudonné Ombala a répondu aux différentes préoccupations de ces jeunes.

Elles étaient relatives à l'alimentation de leur département en eau potable et à leur implication à la construction des infrastructures en qualité d'employés.

A propos de sa nature, il a indiqué que le projet Paepys a été conçu pour remédier au déficit de production d'eau potable à Yaoundé dont la demande journalière est estimée à près de 300 000 m3.

Et que, conformément à sa dénomination, les villes et localités telles que Batchenga, Obala, Nkometou, Sa'a et Ntui bénéficieront effectivement de l'infrastructure.

D'où la phase d'extension du projet portée à 400 000 m3 par jour. En ce qui concerne l'insertion des jeunes, ressortissants du département traversé de long en large par le Paepys, le directeur a relevé avec emphase que ces derniers sont les plus représentés au sein de l'entreprise, avec 43% de postes occupés sur les 59% que compte la région du Centre.

Donc, « à défaut de résoudre tous les problèmes d'emplois dans le département, le projet Paepys y apporte, à son niveau une contribution », a-t-il conclu.

Il a également mentionné que ce projet dont les travaux du poste de transformation d'énergie de Nkometou sont déjà presque achevés affiche un taux de réalisation de plus de 60%, avec sur le terrain entre autres, la pose des conduites qui se poursuit.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.