Cameroun: Journée mondiale de la Douane - Focus sur l'Extrême-Nord

La cérémonie de lancement de la 65e édition a présidée jeudi dernier par Louis Paul Motaze, ministre des Finances.

L'insécurité à l'Extrême-Nord se conjugue davantage au passé. Voilà pourquoi la Douane reprend progressivement ses activités dans cette région, et « elle doit les intensifier parce qu'avec le conflit Boko Haram, elle a payé un lourd tribut », fait constater le ministre des Finances, Louis Paul Motaze.

C'était jeudi dernier à la place des fêtes de Maroua lors du lancement des activités marquant la célébration de la 65e Journée mondiale de la Douane, dont l'apothéose est prévue le 28 janvier prochain à Yaoundé. Une édition célébrée sous le thème : « La durabilité au cœur de l'action douanière pour les personnes, la prospérité et la planète. »

De l'avis du directeur général de la Douane camerounaise, Edwin Fongod Nuvaga, ce thème interpelle les populations de la région, confrontées aux problèmes sécuritaires depuis 2014 qui ont réduit de façon significative la contribution de la région aux recettes nationales, couplées aux conditions climatiques particulièrement rudes. Il faut une reprise en main de la situation.

Ceci se traduira, entre autres, par la réouverture des postes de douane dans cette région. D'ailleurs, l'annonce de l'effectivité de la réouverture des frontières avec le Nigéria dans les localités d'Amchidé, de Limani et de Fotokol a été applaudie par les populations lors de cette cérémonie.

Il faut rappeler que ces frontières sont restées fermées pendant longtemps, à cause de l'insécurité liée aux exactions du groupe terroriste Boko Haram. Louis Paul Motaze a par ailleurs saisi cette opportunité pour remercier les forces de défense et les populations qui ont œuvré, parfois au prix de leur vie, pour que la sécurité revienne.

En marge de cette cérémonie de lancement, plusieurs autres activités ont animé la visite de travail de trois jours du Minfi à Maroua. Entre autres : la visite des services déconcentrés du Minfi, la remise des dons aux organisations telles que l'Action locale de développement participatif autogéré (Aldepa), l'Institution camerounaise de l'enfance (ICE), le Centre de formation et de promotion des aveugles de Maroua et le groupe des déplacés interne de Zamay, sans oublier la marche sportive à travers les artères de la ville de Maroua.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.