Sénégal: Des scientifiques réfléchissent sur l'intégration du genre dans la recherche en santé

Dakar — Des scientifiques, collaborateurs au comité national d'éthique pour la recherche en santé (CNERS), et d'autres affiliés à la direction de la pharmacie et du médicament, prennent part à une session de formation sur l'intégration de la perspective genre dans la recherche en santé, ouverte lundi à Dakar.

"Cette formation que nous organisons reste plus que pertinente, si l'on est attentif à l'émergence de l'approche genre dans nos espaces de vie", a déclaré à l'ouverture de la rencontre, Anta Tal Dia, présidente du CNERS.

D'une durée de cinq jours, l'atelier pratique, qui se tient au siège du Conseil national de lutte contre le SIDA (CNLS), regroupe 23 participants, dont 12 femmes et 11 hommes.

"Avec le contenu de la formation, durant ces cinq jours et la qualité des experts mobilisés et des participants, je peux affirmer que les objectifs dudit atelier seront largement atteints", a indiqué Mme Dia.

Elle a, à cet effet, invité tous les participants à l'assiduité et aux respects des horaires qui "constituent les conditions sine qua non pour réaliser les résultats escomptés dans les termes de référence".

"Je voudrais vous réaffirmer l'engagement de notre comité d'éthique et de moi-même à soutenir toutes ces initiatives qui contribuent à faire avancer la culture de l'éthique et les transformations sociales positives vers un développement durable", a ajouté Anta Tal Dia.

Selon les organisateurs, cette formation sera facilitée par des experts internationaux spécialisés dans le genre et la recherche biomédicale, sanitaire et socio-épidémiologique.

Elle comprendra un contenu sur les stratégies d'intégration de la dimension de genre, l'analyse comparative fondée sur le sexe et le genre, la formation à l'égalité de genre et l'évaluation des protocoles biomédicaux, sanitaires et socio-épidémiologiques dans une perspective du genre.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.