Togo: 'La présidentielle est un référendum'

20 Janvier 2020

Mgr Philippe Fanoko Kpodzro, à l'origine d'un mouvement en faveur d'une candidature unique de l'opposition, dit comprendre les critiques.

C'est Agbéyomé Kodjo, l'ancien Premier ministre du président Gnassingbé Eyadema, qui porte les couleurs de l'union.

'Ce choix a fait l'objet de diverses appréciations, ce que je trouve normal', a déclaré lundi le prélat.

Malgré tout, il estime que ce choix est une chance de parvenir à l'alternance.

Pour l'archevêque émérite de Lomé, la présidentielle du 22 février peut être assimilée à un référendum pour ou contre un nouveau mandat de Faure Gnassingbé.

Dans ce contexte, il demande aux autres candidats de l'opposition de se ranger derrière Agbéyomé Kodjo.

'Aucune défaite n'est envisageable et seule l'union peut nous l'assurer (... )Un seul candidat contre Faure Gnassingbé est la meilleure garantie pour l'alternance', a martelé Mgr Fanoko Kpodzro.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.