Afrique: Sommet Royaume-Uni/Afrique - Les opportunités d'investissement au cœur des échanges

Chefs d’Etat et de gouvernement participant au Sommet Royaume-Uni – Afrique à Londres, 20/01/2020.
20 Janvier 2020

Ce 20 janvier, se tient, à Londres, le Sommet Royaume-Uni/Afrique auquel prendra part le Président Macky Sall. Au menu, les opportunités d'investissement en Afrique.

Le continent africain attise les convoitises. Après les Sommets France-Afrique, Japon-Afrique, Chine-Afrique, États-Unis-Afrique et récemment Russie-Afrique, place maintenant au Sommet Royaume-Uni/Afrique. Celui-ci se tient ce lundi 20 janvier à Londres.

La rencontre, qui vise le renforcement du partenariat entre le Royaume-Uni et les pays africains pour « construire un avenir sûr et prospère », réunira des Gouvernements, des institutions internationales et des entreprises autour des opportunités d'investissement en Afrique, lit-on dans un document du Bureau d'information gouvernementale (Big).

Le Président Macky Sall sera de la partie. Selon la même source, l'investissement commercial du Royaume-Uni en Afrique s'élève à un peu plus de 30 milliards de livres sterling. Donc, le deuxième plus grand investissement dans le continent.

Ainsi, la Grande-Bretagne a l'ambition de devenir le premier investisseur du G7 en Afrique au cours des trois ou quatre prochaines années. À cet effet, le montant des capitaux alloués à l'Afrique par l'intermédiaire du Cdc (l'instrument britannique de financement du développement), sera sensiblement revu à la hausse.

Au cours des trois prochaines années, le Royaume-Uni s'est engagé à investir environ huit milliards de livres sterling pour stimuler stratégiquement l'afflux du secteur privé et renforcer la confiance avec l'Afrique.

Déjà troisième plus grand donateur humanitaire au Sahel, avec une contribution de plus de 100 millions d'euros par an, le Royaume-Uni a considérablement renforcé son engagement dans la région en ouvrant particulièrement de nouvelles Ambassades à Nouakchott, Niamey et Ndjamena, ainsi qu'un programme de développement considérablement élargi.

L'offensive britannique en Afrique ne peut être détachée du contexte du Brexit. En décidant de sortir de l'Union européenne, la Grande-Bretagne va devoir forcément revoir ses relations économiques avec ses partenaires du continent africain.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Afrique

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.