Tunisie: Elyes Fakhfakh chargé par le président Kais Saied de former le prochain gouvernement

Tunis — La Présidence de république a annoncé lundi soir que le chef de l'Etat Kais Saied a désigné l'ancien ministre Elyes Fakhfakh pour former le prochain gouvernement "dans les plus brefs délais".

M. Elyes Fakhfakh, reçu lundi soir par le président de la République, s'attèlera à la formation d'un gouvernement dans un délais d'un mois non renouvelable selon l'alinéa 3 de l'article 89 de la constitution et devra proposer la composition du gouvernement devant l'Assemblée des représentants du peuple (ARP) pour obtenir la confiance, ajoute le communiqué.

Cette désignation intervient au terme d'une série de consultations écrites menées par le président de la république avec les partis, les blocs parlementaires, les coalitions à l'ARP et d'entrevues avec des responsables des plus importantes organisations nationales ainsi que de certaines personnalités désignées au poste de chef de gouvernement, indique-t-on de même source.

L'article 89 de la constitution donne la latitude au président de la République de choisir la personnalité qu'il estime la plus apte à former un gouvernement.

"Par respect de la volonté des électeurs et des électrices aux législatives et aux propositions des partis, des coalitions et blocs parlementaires, le gouvernement à former ne sera pas celui du président de la république, mais celui qui obtiendra la confiance du parlement étant donné qu'un important nombre de députés ont suggéré le nom du chef de gouvernement, et de ce fait le dernier mot revient seul à l'ARP lors de la présentation de tous les membres du gouvernement devant la séance plénière du parlement", souligne la présidence.

Candidat à la présidentielle 2019 du parti Ettakatol, Elyes Fakfakh avait élu député de l'Assemblée constituante de ce parti en 2011, rappelle-t-on. Il avait été désigné ultérieurement ministre du tourisme puis des finances.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Tunis Afrique Presse

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.