Algérie: CAN à Laâyoune occupée - L'ANPDSF dénonce "l'instrumentalisation politique du sport"

Alger — L'Association nationale pour la promotion et le développement du sport féminin (ANPDSF) a "déploré et dénoncé" lundi la décision de la Confédération africaine de football (CAF) de domicilier la Coupe d'Afrique des nations de futsal (28 janvier-7 février) dans la ville sahraouie de Laâyoune occupée par le Maroc.

"L'ANPDSF, après avoir pris connaissance de la domiciliation de la CAN-2020 de futsal par le Maroc dans la ville occupée de Laâyoune, qui relève du territoire de la République arabe sahraouie démocratique (RASD), déplore et dénonce l'instrumentalisation politique du sport, afin de normaliser cette occupation arbitraire", a indiqué l'association dans un communiqué.Situé au Sahara occidental occupé, Laâyoune est considérée par l'ONU comme un territoire non-autonome sous occupation marocaine.La réaction de l'ANPDSF intervient après celles de la Fédération algérienne de football (FAF) et du Comité olympique et sportif algérien (COA) qui ont dénoncé la domiciliation de cette compétition dans la ville de Laâyoune occupée.

Tout en cautionnant la décision prise par la FAF de boycotter une éventuelle invitation de laCAF pour assister aux festivités du 63e anniversaire de cette dernière (8 février prochain), l'ANPDSF "soutient la position ferme et constante de l'Algérie, à oeuvrer pour la préservation du bon voisinage et à raffermir ses relations avec les pays du Maghreb, ainsi qu'à lutter contre toute forme d'occupation et de colonisation".Outre l'Algérie, l'Afrique du Sud, par la voix de sa Fédération de football (SAFA), a annoncé le retrait de son équipe nationale de futsal de la CAN-2020.La SAFA "a décidé de déclarer forfait (...) car le Maroc persiste à organiser le tournoi à Laâyoune, qui se situe dans le Sahara occidental contesté. Nous sommes conscients du risque d'amende qu'inflige la CAF et des autres répercussions faisant suite à notre décision", indique son communiqué.

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.