Algérie: Augmenter les exportations hors hydrocarbures, l'un des défis majeurs du quinquennat

Alger — Le ministre du Commerce, Kamel Rezig a affirmé, lundi à Alger, que l'augmentation des exportations hors hydrocarbures était l'un des défis majeurs du quinquennat en cours, d'où la mise en place d'un ensemble de mécanismes visant leur promotion.

"La plus grande bataille que doit livrer le département du Commerce durant le quinquennat 2020-2024 est l'augmentation du volume des exportations algériennes vers la région arabe et le continent africain", a déclaré le ministre à l'ouverture du Séminaire national sur les conditions d'exercice du commerce international (Incoterms 2020), tenu en présence du ministre délégué chargé du commerce extérieur, Aïssa Bekkaï.

Pour le ministre, "il est inconcevable que les exportations hors hydrocarbures d'un Etat comme l'Algérie, avec tout son potentiel humain et matériel, soient aussi faibles".Ces mesures comprennent, en outre, le parachèvement des mesures d'adhésion à la zone de libre-échange continentale africaine (ZECLAF), a-t-il précisant qualifiant cette dernière d'acquis important à même de libérer le commerce africain de la bureaucratie et des entraves rencontrées sur le terrain, en sus de raffermir les relations économiques interafricaines.

Il a ajouté, par ailleurs, que la nouvelle dynamique économique et commerciale de l'Algérie est basée sur la rationalisation, voire la réduction des importations, à travers la protection du produit national, l'interdiction de l'importation des produits fabriqués localement et l'encouragement des exportations hors hydrocarbures.Le ministre du Commerce a réaffirmé la détermination de son secteur à aller de l'avant pou la promotion de l'économie nationale et la consolidation de la confiance avec l'ensemble des partenaires.De son côté, le ministre délégué chargé du Commerce extérieur, Aïssa Bekkai a évoqué l'importance accordée par le Président de la République au dossier du commerce extérieur, notamment à travers la création d'un ministère délégué en charge du dossier.

Le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune a donner, lors du Conseil des ministres tenu samedi dernier, des instructions portant interdiction de l'importation de produits qui sont fabriqués localement, sans pour autant porter atteinte aux besoins des entreprises et du consommateur ainsi que l'accélération de la concrétisation de la stratégie de promotion des exportations hors hydrocarbures.Les exportations algériennes ont atteint près de 32,62 milliards de dollars (mds usd) les onze premiers mois 2019, dont près de 93% des hydrocarbures alors que les exportations hors hydrocarbures restent toujours marginales, avec près de 2,36 mds usd, ce qui représente 7,24% du volume global des exportations, contre 2,67 mds usd à la même période en 2018, en baisse de 11,70%.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Algérie

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.