Madagascar: Mahitsy - Un évadé de prison abattu

Un évadé de la prison d'Ankazobe a trouvé la mort en échangeant des coups de feu avec la gendarmerie. Une arme de poing a été découverte sur lui.

Fin du parcours pour un multirécidiviste évadé de prison. Vendredi, vers 17 heures, le quidam est tombé sous les balles des forces de gendarmerie, pistolet au poing. Trois cartouches ont été prises en sa possession dont une munition pour fusils Kalachnikov. Le quidam s'est échappé de la maison centrale d'Ankazobe avant que les gendarmes ne le neutralisent. Des recherches ainsi que des vérifications effectuées par les forces gendarmerie ont révélé que le défunt a déjà purgé des peines de réclusion criminelle à la maison de force de Tsiafahy pour acte de banditisme, dont des rapts contre rançon.

Cette opération est l'œuvre de gendarmes dépêchés depuis Tana. Mis au parfum qu'un ravisseur présumé a trouvé refuge à Antanetibe Mahazaza dans la commune rurale de Mahitsy, les gendarmes ont dépêché des limiers sur les lieux. Ces derniers sont partis sur la base de renseignements communiqués par des informateurs civils. Sitôt l'opération mise sur les rails, les gendarmes se sont dépêchés sur place pour coincer le présumé ravisseur évadé de prison.

Fusillade

À leur arrivée sur les lieux vendredi en fin d'après-midi, le suspect se terrait dans les environs de l'hôpital Antandrokomby. En se retrouvant nez-à-nez avec les forces de gendarmerie, l'évadé a été sommé de se rendre mais celui-ci aurait refusé d'obtempérer. Au contraire, il aurait dégainé son arme de poing pour donner du fil à retordre aux gendarmes en ouvrant le feu.

Frappé de projectiles lorsque les gendarmes ont fait usage de leurs armes, le quidam est tombé à terre. Sans tarder, il a été évacué au centre hospitalier d'Anosiala Ambohidratrimo mais il a rendu l'âme en chemin. Le personnel médical sur place a tenté de l'arracher à la mort mais il n'y avait plus rien à faire pour le sauver. Le corps inerte du suspect a été placé à la morgue de l'hôpital public d'Anosiala Ambohidratrimo où une autopsie a été effectuée. Informés du décès du détenu évadé, sa famille et les connaissances se sont dépêchées sur place pour récupérer la dépouille mortelle.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.