Cameroun: Port de Douala - Les employés de DIT rentrent dans leurs droits.

21 Janvier 2020

Une réunion a eu lieu en présence de Frédéric DEFPREZ, DG Allianz Cameroun, assureur de DIT ,de Ségolène DROGY: DG DIT, des Délégués du personnel : André Zang, Mboyo Martin, Ngandjui Blaise. Au cours des travaux, Douala International Terminal a validé le paiement du capital de la retraite complémentaire à ses collaborateurs.

Mouvement d'humeur.

Faut-il parler de « Happy end » ce lundi 20 janvier 2020 ? Au terme de la réunion tripartite entre DIT, les délégués des employés et leur assurance, Les employés recevront les chèques représentant la cagnotte cotisée conjointement par l'employeur et l'employé à hauteur de 3% du salaire individuel de chaque employé. Une issue heureuse d'une fronde qui a commencé dans la matinée lorsqu'une trentaine d'employés ont exprimé un mouvement d'humeur pour réclamer le paiement de leur retraite complémentaire étant entendu que le contrat avec DIT a pris fin le 31 décembre 2019. Un paiement rendu impossible du fait de la réquisition par voie d'huissier diligentée par le Port autonome de Douala qui contraint tous les employés à travailler pour la Régie du Terminal à conteneurs (RTC) illégalement créé par le PAD.

Paiement des droits des employés.

Seulement et selon le contrat liant DIT à Allianz Cameroun signé depuis le 14 décembre 2010, le paiement de la fameuse retraite complémentaire querellée est subordonnée à 5 conditions : Retraite normale ou anticipée, Départ négocié, Décès ou invalidité absolue et définitive, Démission, Licenciement. Les employés n'étant pas concernés par les trois premiers cas de figure, il restait les options de « Démission » et de « licenciement ». Ces dernières ne pouvaient être appliquées dans ce cadre étant entendu que lesdits employés sont actuellement sous le coup d'une réquisition par le PAD. Compte tenu de la situation délétère sur la place portuaire depuis le déclenchement de l'affaire du terminal à conteneurs et, sensible à la doléance du personnel, la direction générale a organisé une réunion tripartite avec Allianz et les délégués ce lundi après midi. Les parties ont choisi la voie de résiliation du contrat en cours avec la rédaction d'un avenant qui permet aux personnels de bénéficier de leur chèque de retraite complémentaire à partir de ce lundi 22 janvier 2020.

A propos du plan retraite personnel DIT

Pour rappel et pour que nul n'en ignore, il s'agit d'un contrat collectif d'assurances de retraite souscrit par DIT auprès D'ALLIANZ CAMEROUN ASSURANCES VIE au profit de ses salariés. Dans le cadre de ce contrat, l'Assureur s'engage à garantir à l'adhérent ou bénéficiaire désigné par lui en contre partie des cotisations versées par le biais du souscripteur, directement par l'adhérent pour ce qui est des CVA (cotisation volontaires additionnelle à la charge de l'employé). En clair, il s'agit d'une assurance complémentaire cotisée simultanément par l'employé et l'employeur au bénéfice de l'employé adhérent qui peut en jouir selon les conditions énumérées plus haut. Cette cotisation conjointe mensuelle oscille entre 1 et 3 %. Au-delà de cette souscription, l'employé peut librement augmenter sa quote-part, sans impact sur celle versée par l'entreprise.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.