Tunisie: Le CA perd le derby - La douloureuse !

21 Janvier 2020

Pour le microcosme clubiste, dimanche après-midi, il n'y avait sur la pelouse rien de ce qui en fait un rendez-vous que l'on attend comme un réveillon ! Les joueurs de Lassaâd Dridi ont mis sur le terrain l'engagement d'une rencontre du «samedi soir», ne refusant jamais la punition qui se dessinait.

Le score ne reflète peut-être pas la physionomie du match, tellement l'Espérance a dévoré le Club Africain.

Et si les «Sang et Or» ont matérialisé leur domination vers la fin, ils ont surtout confirmé leur supériorité manifeste face à un concurrent traditionnel. Pour le CA, la facture n'est peut-être pas aussi salée. Mais cette défaite fait mal car intervenue face à l'équipe à battre de la Ligue 1 et même d'Afrique.

Cette fois, le fossé entre les deux équipes était abyssal au niveau du jeu et de l'envie. Lors d'une première mi-temps à haute intensité, où les «Sang et Or» ont étouffé des Clubistes fébriles, Radès a failli ne plus avoir de voix tellement le CA était pris à la gorge. Le CA n'est toutefois pas à blâmer.

Il a opposé une résistance farouche. On peut même pousser l'analyse en affirmant qu'à force de vouloir jouer d'égal à égal, le CA a laissé pas mal d'espaces à un adversaire qui n'en demandait pas tant. Et encore, Atef Dkhili a sauvé par deux fois son équipe sur deux parades de grande classe. Globalement, lors de ce grand format, si le CA a évolué avec ses moyens, l'EST a, quant à elle, eu plus d'opportunités mais s'est montrée trop maladroite. Au final, les supporters clubistes devront encore patienter pour repartir à nouveau d'un derby avec le sourire.

Le week-end passé, on a frisé le cavalier seul, tellement une équipe jouait au football beaucoup mieux que l'autre en première période, et que la première formation citée a simplement arrêté de jouer en seconde ! C'est la réalité du derby de ce début d'année, qui, côté Clubistes, imite de mieux en mieux les tragédies !

De la rivalité entre deux clubs, en ce moment, côté Clubistes, il ne reste que les survivances du passé, dont les plus jeunes supporters pourraient même douter de la pertinence au vu de la production des uns et des autres dimanche dernier.

Volet Fans Clubistes, si les inconditionnels du club de Bab Jedid trouvaient factice le derby des années 2000, que peuvent-ils penser aujourd'hui de cette «contrefaçon» ?

Efficacité et regrets !

Pour le microcosme clubiste, dimanche après-midi, il n'y eut sur la pelouse, rien de ce qui en fait un rendez-vous que l'on attend comme un réveillon ! Leurs joueurs ont mis sur le terrain l'engagement d'une rencontre du «samedi soir», ne refusant jamais la punition qui se dessinait.

En clair, les Clubistes sont montés à l'abordage sans s'assurer de leur bagage tactique ni technique, laissant entre leurs lignes du milieu de terrain et la défense des espaces béants dans lesquels s'engouffrèrent les flèches adverses à l'instar de ce diablotin d'El Houni. Bien au-dessus de la mêlée techniquement, il sait quand insuffler à l'envi vitesse et percussion au jeu des siens. Le derby est un match avec une grande histoire. C'est une des rares rencontres que les 22 acteurs abordent avec l'intensité et la concentration requise. C'est un honneur de le disputer et un régal de le gagner.

La victoire était méritée pour une EST qui a su empêcher le milieu clubiste d'exister. Au coup de sifflet final d'Alioum Néant, l'Espérance est debout, le Club Africain est à terre.

Et encore heureux que l'EST s'est montrée maladroite par moments, éloignant de facto le spectre d'une déculottée historique qui planait au-dessus des Clubistes.

Et dire que le CA est revenu au score et à dix S.V.P.

Sans se faire trop d'illusions cependant. Au CA l'efficacité, mais au CA les regrets aussi !

Plus de: La Presse

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.