Angola: L'OMS suggère l'amélioration des soins primaires de santé

Luanda — Le représentant sortant de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) en Angola, Hernando Agudelo, a suggéré lundi, à Luanda, aux autorités sanitaires d'améliorer le soutien aux soins de santé primaires, en particulier dans les communautés.

S'adressant à la presse, lors d'une cérémonie de fin de sa mission en Angola, Hernando Agudelo a déclaré que l'amélioration de la qualité du service de soins de santé primaires, grâce à la création de plusieurs postes d'accueil dans les communautés, contribuerait à la lutte contre les pathologies prévisibles dans les communautés.

Selon le représentant, l'amélioration de l'assistance aux soins de santé primaires réduirait aussi le flux de patients dans les unités de référence du pays.

Ensuite, il a dit avoir accompli une mission de 7 ans dans le pays, et dans son entendement, plus 70% des problèmes peuvent être résolus au niveau primaire, grâce aux postes et centres de santé proches de la population.

Son travail étant terminé ici, il se rend maintenant au Cap-Vert pour une nouvelle mission.

Mais il a mis en évidence les efforts de l'Exécutif angolais dans l'amélioration du secteur de la santé, dans l'augmentation du nombre de techniciens nationaux dans le secteur, ainsi que la qualité des services fournis à la population.

Á son tour, la ministre de la Santé, Sílvia Lutucuta, a réitéré l'engagement du secteur à améliorer l'assistance médicale pour la population, spécialement en ce qui concerne les soins de santé primaires.

"Notre attention est tournée vers les soins de santé primaires, lesquels devraient être la porte d'entrée du système de santé. Ainsi, les ressources humaines sont en train d'être mis en place dans les municipalités pour répondre à cette question", a-t-elle précisé.

Elle a enfin présenté les travaux réalisés avec l'OMS, lesquels visaient l'amélioration des services de santé dans le pays.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.