Congo-Kinshasa: Vidéos accablantes sur la vie des stars sur la toile - Des révélations authentiques ou Buzz ?

Autre temps! Autres mœurs! hier Tam-Tam, fumé, trompette... Tous ces instruments de communication, ont servi nos aïeux pour informer les communautés, les personnes et même réunir les villages pour un message ou adresse.

Aujourd'hui, avec l'avènement de nouvelles technologies de l'information et de la communication (internet), le monde entier est relié de bout en bout comme un village planétaire par un réseau sans fil en un clic, avec la création des réseaux sociaux tels que facebook, instagram, youtube, whatsApp... Tous ces réseaux sociaux permettent aux différents partenaires et interlocuteurs de partager en un clic des vidéos, des textes, des sons et photos. Situation qui ne semble pas essentiellement être le cas au pays de Félix Tshisekedi où l'usage que l'on fait de cet outil de communication est beaucoup plus contre nature.

Alors que la RDC commémorait ses héros nationaux Laurent Désiré Kabila et Patrice Emery Lumumba, assassinés respectivement les 16 et 17 janvier 1961 pour le deuxième et 2001 pour le premier, les réseaux sociaux sont arrosés des publications des vidéos à caractère pornographique des artistes de la musique chrétienne et les révélations des scandales de tout genre sur leur vie sexuelle. Déjà, quelques semaines d'avant le mois de décembre dernier, l'artiste musicien Héritier Watanabe dit "Moto na Tembe", s'est vu humilier sur le net avec une vidéo intime avec une certaine Naomie Mbando. Une affaire qui a conduit les deux partenaires devant la justice pour atteinte aux bonnes mœurs. Mais, dossier classé en sourdine et sans suite.

De la musique mondaine à la musique gospel, c'est le pasteur Moïse Mbiye de l'Eglise Bethel, surnommé "La réserve de l'Eternel" qui paie les frais sur les réseaux sociaux avec comme actrice Eliane Bafeno, la fille figurante du clip "Ye Oyo" du dernier opus du pasteur Mbiye, qui sert les internautes des révélations accablantes sur son intimité avec le pasteur. Dans la foulée, l'actrice promet à l'opinion de mettre en ligne d'autres vidéos similaires du pasteur et leader du gospel Bibombabomba.

Il n'y a pas deux sans trois, dit-on. Du Pasteur Moïse Mbiye au frère Michel Bakenda en passant par Mike Kalambayi, l'autre artiste chrétien, accusé lui par son ex épouse "d'agression sexuelle et d'infidélité". Séparée de Mike Kalambayi depuis près de deux ans, Penielle c'est son prénom, qui se considère comme ex-épouse, avait récemment mis sur la toile des images des stigmates d'agressions corporelles et autres révélations, selon elle, œuvre du chantre de l'Eternel Mike Kalambayi". Comme si cela ne suffisait pas, Cédrick Kalambayi, petit frère du chantre, s'est vu aussi à son tour sur la toile exposé nu. Œuvre qu'il n'a pas tardé d'attribuer à son ex belle sœur Penielle Nsamba.

Toujours dans ces attaques, l'artiste Michel Bakenda n'est pas épargné. Un voice circule sur la toile à son sujet, l'accusant d'un appel téléphonique avec une tierce femme.

Toutes ces choses qui circulent sur la toile, posent un sérieux souci de la véracité des faits et, les observateurs finalement s'interrogent si ces révélations sont authentiques ou Buzz ? A en croire des analystes avertis, cette vague des sexetapes laisse un goût pas très bien surtout pour les pasteurs et les opérateurs du gospel qui doivent prêcher par l'exemple pour aider à l'avancement du royaume des cieux pour lequel Jésus christ fils de Dieu est venu mourir sur la croix de Golgotha il y a deux mille ans.

Somme toute, comme l'internet a encore des beaux jours devant nous, on doit s'attendre encore à des révélations inédites authentiques ou buzz.

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.