Sénégal: Commune de Diembering - Un professeur tabassé par un élève

21 Janvier 2020

La colère enfle chez les enseignants de la commune de Diembering qui ont déserté hier, lundi, les salles de classe pour protester contre l'agression dont est victime un des leurs, tabassé par un élève.

Ils ont reconduit leur mouvement qui étend ses tentacules depuis jeudi dernier lorsque l'enseignant, le professeur Henry Coly, a été « corrigé » chez lui par un élève.

« Une situation inadmissible et inacceptable », clament les enseignants de la commune de Diembering qui réclament plus de sécurité pour les professionnels dans la zone « Nous ne pouvons accepter de tels faits.

Et c'est de la pure humiliation subie par notre collègue », déplore le Coordonnateur départemental du Cusems Ndongo Ndiaye qui poursuit : « nous avons avisé notre secrétaire général et aujourd'hui, tous les syndicats ont rallié notre cause ».

Les faits remontent à jeudi dernier lorsqu'un élève a vu son pull-over confisqué par la surveillance de l'école pour refus de se conformer au règlement de l'école.

« Lorsque l'enseignant a constaté que parmi les élèves, un portait un pull avec capuchon, il l'a sommé d'enlever le chapeau.

Devant le refus de l'élève, l'habit a été confisqué par la surveillance. Et à la surprise générale, l'élève accompagné de son frère, un ancien du Cem, renvoyé l'année dernière pour insuffisance de résultats, s'est retrouvé chez son professeur.

Et son frère l'a copieusement tabassé, le blessant à l'œil gauche », retrace M. Ndiaye qui informe qu'une plainte a été déposée contre cet élève. Une situation que tentent de décanter les autorités qui se sont retrouvées hier matin dans la zone pour arrondir les angles.

Le premier dossier chaud du nouvel Inspecteur d'Académie Cheikh Faye qui vient de prendre fonction dans cette académie de Ziguinchor secouée depuis la semaine passée par cette affaire d'agression dont est victime un professeur.

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.