Sénégal: Meurtre de Yoba Baldé à Saré Yéro Diao Soutou - Une amie de la victime auditionnée, mais libre

21 Janvier 2020

Yoba Baldé est-elle victime de crime passionnel ? En tout cas, les langues commencent à se délier sur le meurtre de cette dame (Yoba Baldé) retrouvée morte dans une situation atroce à Saré Diao Soutou, dans la commune de Tankanto Escale, dans le Diéga. Cette jeune femme revenait juste, la veille, d'une cérémonie de mariage à Saman, en territoire Bissau-Guinéen.

Saré Yéro Diao Soutout, son village natal ou elle est aussi mariée, est une zone proche de la base de Héréma Kono, des grottes qui avaient servi de base arrière au PAIGC durant la guerre de libération menée contre le colonisateur portugais en Guinée-Bissau et où des éléments armés supposés appartenir au MFDC séjournent régulièrement.

Yoba était une habitué des visites dans ce cantonnement à mi-chemin entre les deux pays. Elle aurait un amant parmi ces éléments.

La Gendarmerie refuse de communiquer sur l'enquête, mais beaucoup de nos sources privilégiées n'hésitent pas à parler de crime passionnel, même si la victime vivait dans un mariage polygamique, mais n'avait pas d'enfant.

Selon une source, une de ses amies, avec laquelle elle avait fait le voyage en Guinée-Bissau a été longuement interrogée par la Gendarmerie pour les besoins de l'enquête. Mama Diaby Baldé, originaire aussi de cette zone du Diega, avait fait le voyage avec Yoba mais, pour l'instant, elle n'a pas été arrêtée.

Ici, toutes les personnes qui ont accepté d'aborder la question pensent que le meurtrier pourrait facilement se retrouver de l'autre côté de la frontière, en Guinée-Bissau, vue la porosité de cette frontière. En attendant, la victime va en principe être enterrée, ce mercredi matin à Saré Yéro Diao soutou

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.