Niger: Les autorités durcissent les mesures de sécurité à Tillabéry

21 Janvier 2020

Vu la recrudescence des attaques terroristes ces derniers temps dans la zone de Tillabéry (ouest), les motos sont interdites de circulation dans la région. Les autorités limitent aussi les quantités d'essence à vendre.

La population de la région de Tillabéry au Niger est en colère: les autorités nigériennes viennent d'adopter de nouvelles mesures sécuritaires. La circulation des motos est interdite de jour comme de nuit dans toute la région. Les autorités veulent ainsi enrayer les attaques djihadistes dans cette partie du pays, frontalière avec le Mali. C'est la région dans laquelle 174 soldats ont été tués en décembre et janvier.

En plus de l'interdiction de circuler à moto, les autorités limitent la quantité d'essence que chacun a le droit d'acheter quotidiennement. Un usager n'aura droit désormais qu'à 20 litres de carburant par jour dans les stations-service.

Mais ce durcissement des contrôles est inefficace dans la lutte contre le terrorisme nous explique Issoufou Yahaya. Il est spécialiste des questions de défense et de sécurité au Niger.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: DW

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.