Afrique: Macky Sall - «Le Sénégal est ouvert à tous ses partenaires»

21 Janvier 2020

Prenant part au Sommet Royaume-Uni/Afrique, le Président Macky Sall a réaffirmé la volonté du Sénégal de s'ouvrir à tous ses partenaires dans le cadre d'une coopération gagnant-gagnant.

Entre le Sénégal et la Grande-Bretagne, les relations d'amitié et de coopération ne cessent de se consolider au fil des ans. Le Président Macky Sall et le Premier ministre britannique Boris Johnson entendent les renforcer davantage.

Au cours d'un entretien en marge du Sommet Royaume-Uni/Afrique, hier à Londres, les deux Chefs d'État l'ont réaffirmé.

«Ce Sommet sur l'investissement en Afrique est une excellente initiative. J'ai tenu à y participer personnellement pour marquer ma volonté de renforcer avec vous les relations d'amitié et de coopération entre nos deux pays», a déclaré Macky Sall.

Il a insisté sur le fait que le Sénégal est un pays ouvert à tous ses partenaires sans exception et que le Brexit ne changera pas la politique d'ouverture de l'État envers le Royaume-Uni. Et ce, « surtout au moment où nous ouvrons de nouvelles perspectives avec le secteur privé britannique, notamment dans le domaine des hydrocarbures ».

Le Chef de l'État d'ajouter que le Sénégal est décidé à porter son partenariat avec le Royaume-Uni en avant dans « tous les domaines d'intérêts communs, de façon pragmatique, efficace et surtout innovante ».

Pour lui, il faut sortir du « business as usual » (business classique) en inventant une autre manière de coopérer, telle que le soutien au secteur privé par des mécanismes appropriés de financement, à l'image de ce que fait le Department for international development (Dfid).

Il a rappelé à son hôte que Dakar et Londres sont liés par trois accords portant sur le transport aérien, la protection des investissements et la coopération technique ; ce qui est déjà une bonne base juridique pour encadrer la collaboration entre les deux pays.

Le Président de la République a également fait part à Boris Johnson de son souhait de voir la coopération bilatérale, au-delà du secteur énergétique, toucher des domaines comme le tourisme, le transport aérien (Air Sénégal, vol direct Dakar-Londres), l'agrobusiness, la finance, (notamment la finance islamique, où le Sénégal souhaite bénéficier de l'expertise britannique), l'éducation et l'enseignement supérieur (enseignement de l'anglais). Macky Sall a profité aussi de cet entretien pour demander au secteur privé britannique de s'intéresser au programme des 100 000 logements sociaux qu'il vient de lancer.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.