Madagascar: Catastrophe naturelle - Des fortes secousses surprennent à Amparafaravola

Peu de temps après la levée du soleil, hier, la terre a tremblé à Madagascar. Les secousses ressenties à Amparafaravola ont été si intenses, que ses habitants ont perdu leur sang-froid.

« Je croyais que notre maison allait s'effondrer. Je me suis précipitée à sortir dans la cour, de peur d'être ensevelie sous des décombres », témoigne Miharivola, une lycéenne à Amparafaravola. Les habitants de ce district, dont la plupart se trouvait encore chez eux au moment de l'incident, avaient l'impression que leur habitation allait s'écrouler.

« Pris au dépourvu, je n'ai pu rien faire que de rester immobile. Heureusement que les secousses ont été très brèves, autrement, les dégâts auraient été importants », témoigne Rakotonirina, une autre source.

Pendant une minute et vingt secondes, un tremblement de terre, d'une magnitude de 4,9 sur l'échelle de Richter, s'est produit à 6 heures et 7 minutes. Son épicentre était localisé à Vohitsara Lac Alaotra, dans le district d'Amparafaravola.

Les secousses étaient ressenties jusqu'à Antananarivo-ville, à Arivonimamo ou encore à Ankazobe. « Pour Madagascar, un séisme avec une magnitude de 4,9 sur l'échelle de Richter est déjà intense. Il y a probablement eu des dégâts quelque part », rapporte une source auprès de l'Institut et observatoire de géophysique d'Antananarivo (IOGA).

Plus que de peur que de mal. Ces secousses n'ont pas fait de dégâts, selon le rapport des sources autour de son épicentre.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.