Burkina Faso: Le président de l'Assemblée nationale à Kaya - Un lycée pour Dondollé, des vivres pour les déplacés

21 Janvier 2020

En séjour à Kaya, le président de l'Assemblée nationale, Bala Alassane Sankandé, a procédé à l'inauguration du lycée public de Dondollé à 6 km de la ville et à une remise de vivres aux déplacés, le dimanche 19 janvier 2020.

Le village de Dondollé, situé à 6 km de la ville de Kaya, sur l'axe-Kaya-Dori, a connu une ambiance festive, le dimanche 19 janvier 2020. En effet, le lycée public de ladite localité a été inauguré par le Président de l'Assemblée nationale (PAN), Bala Allasane Sankandé.

Devant une marée humaine, le représentant du ministre de l'Education nationale, de l'Alphabétisation et de la Promotion des langues nationales, Moussa Kéita, a indiqué que l'érection de cet établissement s'inscrit dans le cadre de la mise œuvre de la deuxième tranche du programme présidentiel consacré à la réalisation d'infrastructures équipées.

Selon lui, ce joyau, d'une valeur de 126 millions F CFA, est composé d'un bloc administratif, de six salles de classe, d'une bibliothèque, d'une salle informatique, d'un bureau, de latrines et d'un espace de récréation. Moussa Kéita a invité les acteurs de l'éducation à en faire bon usage.

A son tour, le proviseur dudit lycée, Ousmane Ouédraogo, a traduit sa gratitude aux plus hautes autorités du Burkina Faso.

« La construction de cet établissement a permis de décongestionner les lycées municipal et provincial, Moussa- Kargougou de Kaya », s'est-il réjoui. Toutefois, il a relevé quelques difficultés qui entravent son bon fonctionnement.

Il s'agit du manque de forage, de moyens financiers pour assurer la vacation, de matériels bureautiques tels que les ordinateurs, photocopieuses et imprimantes. « Nous sollicitons la construction de la classe de Terminale pour la rentrée scolaire prochaine », a lancé M. Ouédraogo.

Les donateurs ont promis 50 tonnes de maïs les jours à venir.

A l'entendre, le lycée a ouvert ses portes à la rentrée scolaire 2017-2018 et compte actuellement 216 élèves dont 111 filles et 105 garçons, repartis dans les classes de 6e, 5e, 4e, 2nde C et 1re D.

Quant au président de l'Association des parents d'élèves (APE), Karim Ouédraogo, il s'est réjoui du fait que l'infrastructure ait « considérablement » réduit la distance à parcourir par leurs enfants pour la quête du savoir, avant de rassurer qu'ils en feront bon usage.

Le patron de la cérémonie, le PAN a invité, les élèves au travail et à la discipline envers leurs enseignants et la Nation. « Les parents d'élèves doivent aussi promouvoir l'éducation familiale », a-t-il souhaité.

Le PAN a aussi fait une mention spéciale aux enseignants. « Nous ne finirons jamais de payer un enseignant, car il nous donne le savoir », a-t-il déclaré. D'ores et déjà, les doléances formulés par les enseignants ont trouvé satisfaction.

« Nous allons forer un point d'eau au sein de l'établissement et doter l'administration des ordinateurs, photocopieuses et imprimantes », a promis Alassane Bala Sakandé.

Après le lycée de Dondollé, cap sur la place de la mairie de Kaya, pour un don de vivres aux Personnes déplacées internes (PDI).

Le PAN et sa délégation ont remis au Comité départemental de secours d'urgence et de réhabilitation (CODESUR), 20 tonnes de riz, 10 tonnes de maïs et 50 bidons d'huile de 20 litres d'un coût global d'environ 10 millions F CFA.

« Nous promettons également 50 tonnes de maïs, vu le nombre des PDI (plus de 346 000) », a déclaré M. Sakandé. Il a aussi invité les populations à une collaboration franche avec les Forces de défense et de sécurité.

« Nous souhaitons que vous retourniez chez vous le plus vite possible. Les députés sont au courant de vos préoccupations et souffrances », a-t-il déclaré.

Exprimant sa joie, le représentant des PDI, Idrissa Sawadogo, a fait savoir que leur souhait le plus ardent est le retour dans leurs villages respectifs.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.