Sénégal: En 2018, la consommation finale a décéléré d'un demi-point (ANSD)

Dakar — La consommation finale de biens et services par les ménages a enregistré une progression de l'ordre de 4, 2 % en 2018, cédant néanmoins un demi-point de croissance comparativement à l'année précédente, selon l'Agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD).

"Du point de vue des emplois, la consommation finale, principal emploi du PIB réel (82, 7 %), affiche une progression de 4, 2% en 2018, soit une décélération de 0,5 point par rapport à 2017", a relevé la structure dans les comptes nationaux provisoires de 2018.

Le document consulté par l'APS met en lien ce ralentissement avec le comportement des dépenses de consommation publiques et privées s'établissant respectivement à 3, 9 % et 4, 3 % en 2018, après avoir atteint 4, 1 % et 4, 9 % en 2017.

Dans le même temps, la Formation brute de Capital fixe (FBCF) des agents économiques a enregistré une progression moins importante en 2018 avec un taux de 8,4% contre un taux de 15, 4 % l'année précédente, fait-on savoir.

La Formation brute de capital fixe publique a enregistré un repli de 3, 1 % en 2018, imputable à la baisse des investissements dans les infrastructures sportives, tandis que la FBCF a ralenti en passant de 18, 5 % en 2017 à 12, 4 % en 2018, a révélé l'ANSD.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.